Accueil Bourse & Marchés Crise financière : faut-il miser sur les actions défensives ?

Crise financière : faut-il miser sur les actions défensives ?

La Bourse peine à retrouver des couleurs et le CAC 40 s’affiche toujours sous les 6 000 points. Toutefois, dans la tempête, certaines valeurs s’en dirent mieux que d’autres et progressent même. C’est notamment le cas des actions défensives. Elles ont la caractéristique de généralement mieux résister dans la tempête.

Qu’est-ce qu’une action défensive ?

Les actions défensives sont celles qui ont tendance à fournir des bénéfices stables et des rendements constants, même en période de ralentissement économique. Les actions de sociétés bien établies dans les secteurs de la consommation de base (produits alimentaires, ménagers, articles d’hygiène), des services publics et de la santé sont des exemples courants d’actions défensives.

Savoir reconnaître une action défensive

Pour savoir si une action est considérée comme défensive ou pas, plusieurs moyens existent. Vous pouvez vous renseigner :

  • Sur le Bêta du titre. Il s’agit d’une mesure de la volatilité de l’action par rapport à l’ensemble du marché. Les actions défensives ont tendance à avoir une valeur bêta plus faible car elles sont moins affectées car elles sont moins volatiles.
  • Sur les dividendes passés. Les entreprises qui, au fil du temps, ont versé un dividende constant à leurs actionnaires peuvent être plus fiables ou perçues comme ayant de solides flux de trésorerie.
  • Sur la fourchette de prix de 52 semaines. Plus l’écart du cours de l’action est grand sur une période de 52 semaines, plus nous supposons que l’action est volatile. Quels sont leurs avantages et inconvénients ?

Avantages et Inconvénients

Avantages : De par leur nature, la production des entreprises intervenant dans les secteurs mentionnés plus haut sont presque toujours en demande car elles fournissent des biens et services essentiels. C’est pourquoi, les actions défensives sont considérées comme moins susceptibles de perdre de la valeur lors d’un repli boursier ou d’une récession.

Inconvénients : la croissance généralement lente des actions défensives conduit souvent à des gains plus faibles pendant un marché haussier. Lorsque d’autres valeurs connaissent de fortes périodes de croissance, les actions défensives sont plus susceptibles de se comporter en dessous du marché. Ce qui, bien entendu, reste peu apprécié des investisseurs.

Bien penser sa stratégie de portefeuille

Toujours penser à la diversification de son portefeuille. C’est un principe cardinal pour tout investisseur. Dans cette optique, investir dans des actions défensives peut réduire votre risque global dans le cadre d’un portefeuille diversifié.

Ils sont d’ailleurs nombreux à inclure des actions défensives dans leurs portefeuilles pour contrebalancer les pertes potentielles de titres plus volatiles. Quel doit être le pourcentage du mix ? Il s’agit d’une décision personnelle basée sur vos objectifs à long terme et votre tolérance au risque.

Une décision basée sur le profil

Les investisseurs prudents et ceux qui ont pour priorité principale de préserver leur capital se tournent souvent vers les actions défensives en raison de leur fiabilité. De leur côté, les investisseurs plus agressifs peuvent préférer les éviter.

Ils vont plutôt jeter leur dévolu sur des actions cycliques qui offrent des vagues de forte croissance ; valeurs sur lesquelles ils vont pouvoir surfer pendant les périodes de déclin économique. Ils peuvent également choisir de protéger leur patrimoine en préférant jouer sur les espèces et les obligations.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here