Accueil Bourse & Marchés FDJ distribue des actions gratuites à ses actionnaires

FDJ distribue des actions gratuites à ses actionnaires

Les actionnaires de FDJ (Française des jeux) qui ont souscrit à son introduction en Bourse le 21 novembre 2019 peuvent se frotter les mains. A partir de demain 25 mai, ils vont voir leur fidélité récompenser en recevant une action gratuite pour 10 achetées lors de la privatisation de l’entreprise. Seule condition, les avoir conservées 18 mois sans les céder. Une belle opération pour les particuliers qui ont acheté ces titres à l’époque et qui ont vu, depuis lors, les cours prendre plus de 120%. Une belle opération qui a d’ailleurs marqué le point de départ du retour des particuliers à la bourse de Paris.

FDJ : une privatisation réussie

Cette distribution automatique et gratuite de 2,5 millions à 3 millions de titres FDJ aux actionnaires fidèles était prévue dès la privatisation. « Onze pour le prix de 10 », un argument vendeur qui a permis à l’époque de vendre 52% du capital à un demi-million de Français. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont fait une bonne affaire.

L’introduction en Bourse de la Française des Jeux a donné lieu à une souscription massive tant des investisseurs institutionnels que des particuliers. Le montant brut de la cession de 52 % du capital par l’Etat avoisinait 1,9 milliard d’euros. Le gouvernement, qui avait décidé de ramener la participation de l’Etat au sein du capital de l’opérateur de jeux d’argent de 72 % à environ 20 %, a touché le jackpot. La privatisation a en effet rapporté à l’Etat plus de 2 milliards d’euros. Mais cette opération a également été une très bonne affaire pour les actionnaires particuliers qui se sont à l’époque rués sur le titre pour un prix de 19,50 euros par action.

Depuis sa mise sur le marché, il y a 18 mois, le titre s’est véritablement envolé, prenant plus de 120%. Il avoisine aujourd’hui les 45 euros. Cela en fait l’une des plus fortes hausses du SBF sur cette période. Pour les petits épargnants, qui pour certains faisaient leurs premiers pas à la Bourse de Paris, cela a fait figure d’une belle affaire que vient couronner l’attribution de ces actions gratuites dont la valeur dépasse aujourd’hui le double du prix qu’ils ont payé à la souscription.

Résilience face à la crise

La Française des Jeux (FDJ) récompensera donc demain ses actionnaires de la première heure. En effet, la seule condition émise par le Ministère de l’Economie pour en bénéficier de ces actions gratuite est d’avoir conservé les lots de 10 actions pendant 18 mois. Tous les porteurs particuliers répondant à ce critère en bénéficieront automatiquement.

En dépit de ses belles performances boursières, la situation de la FDJ a été fortement impactée par la crise sanitaire. Au cours du premier confinement, l’an dernier, son activité de paris sportifs a été quasiment arrêtée du fait de l’arrêt des compétitions. De nombreux points de vente étaient alors fermés. Mais depuis l’automne, c’est reparti en flèche, et les profits de la FDJ aussi : en 2020, la Loterie nationale a affiché 214 millions d’euros de bénéfices.

Les Français se sont il est vrai reportés sur internet avec une hausse de 300% pour les jeux de tirage en ligne et de 40% pour les paris en ligne. L’entreprise a su faire preuve de résilience.

Récemment, la FDJ a annoncé une hausse de 12% des mises par rapport au premier trimestre 2020 à 4,6 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires s’inscrit en progression de +5,2% à 538 millions d’euros. Si la direction s’est gardée de toute prévision pour 2021, en raison d’une situation sanitaire encore incertaine, de nombreux analystes restent confiants quant à la poursuite de la dynamique.

Le succès de la Française des jeux est aussi celui des actionnaires particuliers. 500 000 d’entre eux se sont à l’époque rué sur le titre. Trois quart d’entre eux, les plus fidèles, ceux qui n’ont pas cédé leurs actions, bénéficieront de cette (ou ces) action(s) gratuite(s). Pour les spécialistes, c’est cette opération qui marque véritablement le point de départ d’une réconciliation des Français avec la Bourse.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here