Accueil Bourse & Marchés Frais de courtage : combien ils vous coûtent

Frais de courtage : combien ils vous coûtent

A combien se montent vos frais de courtage en bourse ? C’est à cette question que s’est intéressée la dernière édition (février 2022) de « la Lettre de l’Observatoire de l’épargne » éditée par l’Autorité des marchés financiers (AMF) qui note une baisse tendancielle et modérée des frais dans ce domaine.

Frais de courtage : focus sur les banques

Scrutant les tarifs des prestataires de services d’investissement s’appliquant aux ordres de bourse passé sur Internet, la lettre rappelle qu’en juillet 2020 était entré en vigueur le plafonnement des frais des PEA. Une mesure qui avait conduit à une baisse des frais de courtage dans les banques traditionnelles et à une augmentation des droits de garde.

Un an après, affirme l’AMF, les tarifs affichés concernant les frais de placement en Bourse sont restés relativement stables. Ainsi, pour passer un ordre de 10 000 euros, il vous en coûte en moyenne 0,48 % de la somme (soit 48 euros) pour un PEA et 0,51 % (52 euros) pour un compte-titres. En ce qui concerne les droits de garde pour un portefeuille d’une valeur de 10 000 euros, il vous faudra débourser 0,50 % de la somme (50 euros) pour un PEA et 0,54 % (54 euros) pour un compte-titres, ces deux derniers exemples s’entendant pour 5 lignes.

Les néo-brokers nettement moins chers

Dans cet ensemble, l’arrivée des néo-brokers, ces courtiers en ligne pure players de l’Internet change incontestablement la donne.

Ces derniers pratiquent, en effet, des frais de courtage bien inférieurs à ceux affichés par les acteurs traditionnels. Qu’on en juge ! A Paris, pour un montant de 10 000 euros, les frais de courtage se montent à 0,16 % de la valeur de l’ordre (15,9 euros) pour 7 enseignes et à 0,11 % (11,4 euros) en ce qui concerne 10 autres.

De plus, chez ces derniers, aucuns droits de garde ou frais de tenue de compte ne sont prélevés, à condition toutefois chez certains, « de choisir la formule tarifaire adéquate au regard de l’activité prévue », prévient l’AMF.

OPC : des frais en baisse depuis 2010

Concernant les frais courants de l’ensemble des organismes de placement collectif (OPC) français ouverts au public, ils se sont globalement élevés en 2020 à 1,25 % (contre 1,26 % en 2019).

Toutefois, indique l’AMF, « ͕la tendance à la baisse des frais annuels s’est poursuivie en 2020 pour les fonds d’actions. Les 2374 fonds d’actions recensés, toutes catégories confondues, ont affiché, pour 2020, des frais courants moyens de 1,51 % (contre 1,55 % en 2019, 1.57% en 2018 et 1,66 % en 2017) ». La tendance est la même pour les fonds diversifiés dont les frais moyens ont été de 1,46 % en 2020 contre 1,48 % en 2019 et 1,61 % en 2018. Dans un cas comme dans l’autre, la baisse est continue depuis 2010.

Rappelons que l’investisseur en OPC s’acquitte de frais courants annuels de gestion et de fonctionnement qui sont différents d’une catégorie de fonds à l’autre, mais aussi d’un fonds à l’autre.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here