Accueil Placements bancaires Gros plan sur les Sofica 2021

Gros plan sur les Sofica 2021

En investissant dans une Sofica (Société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel), les particuliers amoureux du 7eme Art peuvent eux aussi prendre une part active dans la belle industrie du cinéma. Alors que le Festival de Cannes 2021 bat son plein, gros plan sur un dispositif qui vient de fêter ses 36 ans, permet de réduire ses impôts, mais qui reste pourtant largement méconnu.

C’est quoi une Sofica ?

Créées par la loi du 11 juillet 1985, ces sociétés de financement permettent de collecter des fonds privés pour financer la production cinématographique et audiovisuelle. Elles peuvent être créées soit par des professionnels du cinéma ou de l’audiovisuel, soit par des établissements financiers. En 2020, 11 Sofica étaient ouvertes à l’investissement pour les particuliers pour une enveloppe totale de 63 millions d’euros. Il existe deux grands types de Sofica :

• les Sofica adossées : elles passent un accord avec une société qui s’engage à racheter une partie des investissements à un prix convenu à l’avance ;
• les Sofica non adossées : elles ne font l’objet d’aucune garantie de rachat à un prix fixé à l’avance mais de droits à recettes négociés au cas par cas.

Un profil d’investisseurs plutôt aisés

Environ 7 000 foyers investissent chaque année dans des Sofica. Il s’agit d’un profil d’investisseurs plutôt aisés. Ainsi, 80 % d’entre eux disposent de plus de 51.000 euros de revenus annuels et 50 % de plus de 83.500 euros.

Comment souscrit-on à son capital ?

Il n’y a pas de formule unique concernant l’achat de parts de Sofica. Ces dernières étant des sociétés anonymes, les parts doivent être souscrites en numéraire et sous la forme nominative. Certaines ne sont disponibles qu’auprès d’un un réseau bancaire unique, tandis que d’autres le sont auprès de nombreux distributeurs. A noter que le ticket moyen d’entrée se monte environ à 5 000 euros.

Un secteur d’investissement élargi

La loi de Finances 2021 a élargi les secteurs d’investissement éligibles. Les Sofica peuvent ainsi investir dans des productions étrangères (dans la limite de 20 %) avec tous les pays ayant signé un accord de coproduction avec la France. De plus, le dispositif a été étendu aux investissements réalisés auprès des distributeurs d’œuvres cinématographiques en salles. Enfin le texte a prolongé la réduction d’impôt Sofica jusqu’au 31 décembre 2023.

A quelle réduction d’impôt a-t-on le droit ?

Pour les particuliers, la réduction de l’impôt sur le revenu correspondant à 30% de leurs investissements pour ceux réalisés en 2020 et déclarés en 2021 dans la limite de 25 % du revenu net global du contribuable et de 18 000 euros d’investissement. Sur cette base, la réduction maximale possible s’élève à 5 400 euros.

Un taux majoré de 36 % est applicable à condition que la société choisisse de placer au moins 10 % de ses fonds dans des sociétés de production avant la fin de l’année suivant celle de la souscription.

Ce taux se porte à 48 % lorsque la Sofica s’engage à consacrer 10 % de ses investissement à des dépenses de développement de fictions, de documentaires et d’animation au format séries, ou bien à l’achat de droits portant uniquement sur les recettes d’exploitation des œuvres audiovisuelles ou cinématographiques à l’étranger. Dans ce dernier cas, la réduction maximale obtenue est de 8 640 euros.

Quel rendement pour l’investissement en Sofica ?

Le rendement est de 1,9 % en moyenne, avantage fiscal inclus. Pour les Sofica les plus performantes, cela monte jusqu’à 3.2 %, mais ne s’établit qu’à 0,9 % pour les moins bonnes. Le blocage des fonds est, quant à lui, estimé à une période qui va de 6 à 7 ans.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here