Accueil Immobilier Investir dans une place de parking, comment bien choisir ?

Investir dans une place de parking, comment bien choisir ?

Investir dans une place de parking peut s’avérer une bonne option, non seulement pour les investisseurs qui ne disposent pas d’une large capacité financière, mais aussi pour tous ceux à la recherche de rendements intéressants. En effet, ces derniers dépassent largement ceux auxquels on peut prétendre lors de l’achat d’un logement.

Investir dans une place de parking ? A quel prix ?

Investir dans une place de parking en vue de la louer peut-être une bonne solution si l’on ne dispose pas d’un budget illimité. Même si l’on ne détient pas de capital important pour acheter au comptant, les prix sont suffisamment bas pour permettre à chacun de se lancer, y compris si l’on ne dispose que d’une petite capacité d’emprunt. Cet investissement est donc abordable pour tous les profils d’investisseurs.
D’après une enquête publiée en août 2020 par SeLoger, le prix moyen d’une place de parking en France est de 23 000 €. Mais attention, les écarts sont parfois grands selon les villes. Dans les métropoles, la mise de départ est plus élevée, surtout en centre-ville, là où le stationnement public est rare ou payant.
Il faut compter en moyenne 25 000 € pour acheter une place de parking en Île-de-France. Mais à Paris, c’est beaucoup plus puisque les prix se situent en moyenne autour de 31 000 euros. Mais il n’est pas rare de voir des places de parking partir à plus 40 000 € à Paris, voir plus dans certains quartiers de la capitale.
En province, les prix restent dans une moyenne de 20 500€ pour les grandes villes comme Lille ou Lyon voire un peu plus à Bordeaux où, dans certains quartiers, ils dépassent les 30 000 euros.

Quels avantages ?

Outre le fait que le capital de départ est moindre par rapport à d’autres investissements immobilier, investir dans une place de parking offre bien des avantages.
En premier lieu, ce type de placement génère peu de frais. Les parkings ne nécessitent quasiment pas d’entretien, ni de travaux importants. Les charges de copropriété et la taxe foncière sont largement inférieures à celle d’un logement. Seul bémol, les frais de notaire occasionnés par l’achat de votre emplacement sont plutôt élevés au regard de sa taille. Ils peuvent grimper jusqu’à 20% de votre prix d’acquisition, ce qui est beaucoup.
Investir dans un parking est moins contraignant qu’investir dans un logement. En effet, louer un parking relève du Code civil et non du Code de l’habitation. Les conditions de location sont plus souples que pour un logement. Vous pouvez facilement le gérer seul, sans faire appel à un professionnel. Même si aujourd’hui, les propriétaires de places de parking optent pour la rédaction d’un contrat de location, cela n’est absolument pas obligatoire et un accord oral suffit.
Les loyers sont libres et ne sont pas soumis à la loi sur le plafonnement comme il en existe dans certaines grandes villes pour les logements.
En achetant une place de parking, l’investisseur dispose également d’un avantage essentiel: la rentabilité locative brute est importante. Elle peut aller de 4,7 % à 10,4 %, des taux bien supérieurs à ceux d’un l’un logement.

Comment bien choisir sa place de parking ?

Il est préférable d’investir dans une ville de plus de 50 .000 habitants pour s’assurer de la rentabilité du placement, directement liée à la densité de voitures.
Plus les emplacements publics sont rares, plus les loyers proposés pour une place de parking sont chers. L’achat en centre-ville est le meilleur moyen d’assurer un bon rendement, même si certaines périphéries ne manque pas non plus d’attrait en ce domaine.
Le choix d’une place de parking doit être évalué avec soin. Les emplacements les mieux situés des grandes villes sont les plus convoités, les plus chers et offrant souvent les plus fortes possibilités de rendement.
Mais bien d’autres critères doivent être évalués avec attention. Ainsi, il est souvent conseillé de choisir les premiers et seconds sous-sols qui sont souvent les plus demandés. Le fait de se trouver à proximité d’une issue comme une sortie piétons ou un ascenseur apporte un plus. Même constat si le parking dispose de caméras de surveillance.
Il vaut également mieux éviter les nouveaux quartiers où tous les immeubles disposent de places de parking. En optant pour un centre-ville, ce risque est moindre.
Il convient également de prêter une forte attention à l’accessibilité de votre emplacement. Dans les immeubles anciens, les places sont parfois très exiguës et les rampes d’accès étroites. Alors que les véhicules modernes sont de plus en plus imposants, cela pourrait poser un problème et réduire vos possibilités de location.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here