Accueil Placements bancaires Comment investir son argent quand on est jeune ? 

Comment investir son argent quand on est jeune ? 

Investir quand on est jeune n’a que des avantages.  Pourtant, les nombreuses barrières peuvent très vite décourager et empêcher de faire un premier pas dans l’investissement.  Emploi instable, faible salaire, etc. l’entrée dans la vie active n’est pas toujours un terrain propice pour placer son argent à 20 ans.

Immobilier, crypto, NFT, entrepreneuriat… Quels placements financiers pour les jeunes sont à privilégier pour se créer un complément de revenu et préparer son avenir ?  Dans un contexte économique complexe, voici comment réconcilier jeunesse et investissement.

Pourquoi investir son argent quand on est jeune ?

Investir quand on est jeune est souvent considéré comme étant plus facile qu’une fois arrivé à l’âge adulte. Si les situations particulières ne permettent pas toujours de faire une généralité de l’ensemble des profils pour en tirer des conclusions communes et applicables à tous, on peut cependant mettre en avant plusieurs avantages d’investir à 20 ans.

Les jeunes investisseurs ont :

  1. Plus de temps

Un capital de départ plus faible n’empêche pas d’envisager de réaliser des investissements rentables. Et pour ce faire, les jeunes bénéficient d’une ressource bien plus importante que l’argent : le temps. Ce dernier permet de prendre des décisions à long terme et de pouvoir profiter de l’effet des intérêts composés dont tout investisseur averti connaît le potentiel financier.

  1. Une meilleure résilience face au risque

Tout investissement comporte des risques. Le calcul rendement/risque doit toujours être considéré lorsqu’il s’agit de placer son argent. Il est évident que plus ce risque est élevé, plus les gains potentiels sont importants. Les jeunes adultes peuvent davantage se montrer audacieux dans leur approche, car les pertes sont généralement moins conséquentes. Une posture agressive et téméraire occasionne la possibilité de générer un meilleur retour sur investissement.

Définir son profil investisseur pour mieux placer son argent

La question qui revient est dans quoi investir quand on est jeune ?  La réponse dépend de ses envies, mais aussi et surtout de son profil investisseur.

  • L’investisseur prudent va chercher à générer des revenus stables pouvant servir comme complément de salaire.
  • L’investisseur équilibré va rechercher la performance sans pour autant trop exposer son capital. Il a une vision à long terme pour se constituer un patrimoine.
  • L’investisseur dynamique est plus à même de prendre des risques et se porte volontiers vers des placements exotiques avec une rentabilité élevée.

 

Petit investissement qui rapporte : la création d’entreprise

Inaccessible il y a encore quelques années, l’entrepreneuriat connaît un vrai succès notamment chez les jeunes.  Créer son entreprise à 20 ans sans argent ou avec très peu de capital est tout à fait envisageable.

C’est l’un des ingrédients du succès. Avec un statut de microentreprise adapté et des outils en ligne 100 % gratuits, entreprendre n’est plus le parcours du combattant auquel il ressemblait auparavant.

Ceux qui souhaitent développer une activité à côté de leurs études ou comme une alternative à une période de chômage peuvent désormais envisager de devenir leur propre patron avant même d’avoir connu une première expérience professionnelle. Ce changement de paradigme qui donne à de jeunes entrepreneurs une nouvelle perspective.

Investir dans l’immobilier sans apport

L’âge n’est pas une barrière pour démarrer dans l’investissement immobilier, bien au contraire. Les banques ont mis en place des dispositifs pour faciliter l’accession à la propriété.

Le prêt immobilier jeune est entouré d’un mythe selon lequel il serait plus difficile d’obtenir un accord de la banque pour les moins de 30 ans. Et pourtant, d’après une étude Harris Interactive, l’âge moyen pour décroche le précieux sésame est de 32 ans. Les banques ne sont pas réfractaires à prêter, c’est même tout le contraire. Il faut cependant être en mesure de montrer une situation financière stable pour rassurer le banquier quant à sa capacité de rembourser la somme empruntée.

Une stratégie d’investissement gagnante serait de démarrer sur des projets accessibles pour maximiser ses chances auprès des établissements banquiers.  Investir dans un garage ou une place de parking limite l’apport en capital à quelques milliers d’euros et réduit considérablement le risque financier. Ce premier placement foncier pourrait ensuite servir d’apport pour un projet plus important.

Acheter de l’or, une bonne idée même pour un jeune investisseur

Si l’or peut avoir une image désuète et peu attractive comparée à des investissements plus bancables comme les NFT ou les cryptomonnaies, il n’en est pas moins un placement refuge pour sécuriser ses économies. Il permet notamment de parer les pressions inflationnistes sur le livret A ou d’autres livrets de placement.

L’or peut être vu comme un moyen de diversifier son portefeuille financier. Il présente l’avantage d’apporter de la liquidité lorsque l’immobilier ou la création d’un business en ligne ne le permet pas toujours. Son attractivité lui confère un potentiel de revente que peu d’investissements sont capables d’offrir.

Le métal jaune est et restera une valeur refuge privilégiée et un actif qui réussit à conserver une rentabilité haussière depuis plusieurs années. Un coup de force lorsque l’on sait que les fluctuations des monnaies numériques ou du foncier n’assurent pas toujours de conserver une capitalisation stable de son patrimoine.

 

75 % des jeunes appartenant à la génération Y et Z prévoient de réaliser un investissement dans les prochaines années. Une maturité qui s’explique par deux phénomènes, le coronavirus qui a renversé les règles liées à la stabilité financière et l’épargne, et la technologie qui permet de s’éduquer rapidement sur des thématiques liées à l’investissement.

S’il n’existe pas d’âge idéal pour investir, le faire quand on est jeune permet de s’éduquer financièrement très tôt tout en ayant le temps d’apprendre de ses erreurs.

Il n’en est pas moins important de retenir que lorsque l’on veut placer une partie de son capital, aussi faible soit-il, calculer le risque engagé et aligner ses attentes avec la réalité du marché est indispensable.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here