AccueilValeur refugePourquoi l’or baisse-t-il depuis plusieurs mois?

Pourquoi l’or baisse-t-il depuis plusieurs mois?

Que se passe-t-il avec l’or ? L’été dernier, en aout 2020, le métal jaune affolait les compteurs en passant la barre historique des 2000 dollars l’once. Les mois précédents ce pic, il n’avait eu de cesse de casser une à une toutes les barrières. Mais depuis, il n’a cessé de reculer, accusant depuis son sommet estival, une chute de 20%. Le mois de février a été particulièrement difficile pour le métal jaune qui a connu son pire mois depuis fin 2016 avec un recul de 6,2%. Le cours de l’or évolue désormais à son niveau le plus bas depuis juin 2020, passant le 9 mars sous le seuil symbolique des 1700$ l’once, avant de se reprendre. Toutes les conditions semblent pourtant réunies pour soutenir une hausse. Or, c’est loin d’être le cas. La faute à qui ? Les réponses sont multiples.

Pourquoi l’or ne progresse pas ?

L’environnement économique semble fait sur-mesure pour pousser à la hausse le prix de l’or. En effet, les banques centrales continuent de soutenir leur économie et d’injecter de l’argent sur le marché. Les pays enregistrent des déficits budgétaires record. Le dollar reste très bas. L’inflation est bien partie pour augmenter. Toutes ces affirmations sont autant de caractéristiques d’un environnement fait sur-mesure pour faire progresser le prix de l’or. Et cela a marché pendant toute une partie de l’année 2020. C’est ce qui a lui a permis de dépasser le seuil historique des 2000 dollars en aout dernier. Mais à présent, la donne semble avoir changé. L’or déçoit. Il a même été l’un des actifs les plus décevants depuis 6 mois, avec des prix qui n’ont cessé de reculer. Rien que depuis le début de l’année, l’or enregistre une baisse de 8%. Il ne semble plus jouer son rôle de valeur refuge. En période de crise, l’or, traditionnellement, prend la main et devient le havre vers lequel les investisseurs s’orientent pour protéger leur patrimoine. Or que ce passe t-il actuellement ? L’inverse. Les corrélations ne semblent plus jouer.
On parle beaucoup actuellement d’un retour de l’inflation. Là encore, le métal jaune est considéré comme une protection contre la hausse des prix. Pourtant, cette corrélation ne semble plus vouloir jouer. L’or continue de reculer. Alors ? La faute à qui ? Aux rendements obligataires répondent les analystes.

La hausse des rendements obligataires impacte l’or

Le cours de l’or oscille au moment de la rédaction autour de 1711 dollars. C’est presque 300 dollars de moins que son cours du mois d’aout. Le rendement à 10 ans américain ajusté aux perspectives d’inflation a arrêté de chuter en août, s’est stabilisé à environ -1% jusqu’en février avant de rebondir et de s’établir à -0.66%. Les taux des obligations d’Etat commencent à augmenter, prenant 40 points de base sur un mois. Les rendements réels sont importants pour l’or, car lorsque ces rendements montent, le marché obligataire devient plus attractif, même s’ils restent actuellement négatifs. En effet, nombre d’analystes considèrent que les rendements réels devraient encore s’améliorer. Le retour de l’inflation semble acquis, même si les banques centrales, la Fed en particulier, considèrent que ce ne sera pas un problème. Elles disposent des outils pour contenir une trop forte hausse des prix et qu’elle les utilisera le cas échéant. Un environnement économique « normal » est un environnement dans lequel les rendements de long terme génèrent un rendement supérieur à l’inflation (donc un taux réel supérieur à 0%). Il y a donc encore une marge de progression pour les taux réels et par conséquent une marge de baisse pour le cours de l’or.

Pour autant, faut-il enterrer l’or ? Cela serait oublier que, au-delà des fondamentaux et des données économiques, les marchés et ses retournements nous ont appris, souvent dans la douleur, à être prudent. Certes, le métal jaune n’a jamais été aussi survendu qu’aujourd’hui. Pour autant, il n’a pas dit son dernier mot.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici