Accueil Placements bancaires Les unités de compte en assurance-vie battent des records

Les unités de compte en assurance-vie battent des records

Les unités de compte (UC) ont le vent en poupe. La dernière étude sur le sujet que vient de publier la Fédération française de l’Assurance (FFA) ne laisse guère de place au doute.

Unités de compte, c’est quoi ?

Contrairement aux Fonds en euros, autre composante d’une assurance-vie multisupport, les unités de compte n’offre aucune garantie et expose l’investisseur à un risque de perte en capital. Mais, en contrepartie, les UC offrent un potentiel de rendement plus élevé.

Quels supports pour les UC ?

Ces derniers peuvent prendre plusieurs formes. Il peut s’agir d’actifs financiers, de valeurs mobilières (comme des parts d’OPCVM), ou bien encore de valeurs immobilières (parts de SCPI, par exemple). On comprend donc pourquoi la valeur des UC n’est nullement garantie. Elle varie en fonction de l’évolution des marchés.

Et donc, l’excellente performance des marchés boursiers depuis le début de l’année (+19% pour le CAC40) peut également expliquer ce succès des unités de compte.

Rappelons enfin que les unités de comptes sont appelées ainsi car elles sont libellées en nombres de parts et non en euros (comme les fonds euros).

Zoom sur les résultats

Sur le mois de juin, selon les chiffres publiés par la FFA, les cotisations en UC s’élèvent à 5,6 milliards d’euros, représentant 41 % des cotisations de l’assurance vie contre 38 % en moyenne depuis le début de l’année et 35 % sur l’année 2020. La collecte nette en UC se fixe, au mois de juin 2021, à +3,4 milliards d’euros.

Au 1er semestre, les unités de compte atteignent des records historiques avec, en cumulé, 29,6 milliards d’euros de cotisations et une collecte nette de +19,3 milliards d’euros.
Alors que le taux de rendement des Fonds en euros tend vers pas grande chose (voire 0), la progression régulière des UC confirme la volonté des Français de diversifier leur épargne.

Investies majoritairement dans l’économie productive à hauteur de 83 % (57 % en actions, 17 % en obligations d’entreprise et 9 % en immobilier d’entreprise), les UC représentent désormais plus du quart des encours de l’assurance vie.

L’assurance-vie au top

Toujours selon la FFA, la collecte nette en assurance vie sur le mois de juin 2021 est positive, à +1,4 milliard d’euros, dépassant ainsi le seuil du milliard d’euros pour le 6e mois consécutif. Sur le 1er semestre 2021, la collecte nette cumulée s’élève à +10,9 milliards d’euros.

De plus, le montant des prestations versées sur le mois de juin 2021 (12,3 milliards d’euros) est également supérieur à celui du mois de juin 2020 (10,3 milliards) et à celui de juin 2019 (10,1 milliards). Cumulé depuis le début de l’année, le montant des prestations atteint 66,2 milliards d’euros, en hausse de 8,3 milliards d’euros par rapport à la même période de 2020, et de 6,2 milliards d’euros pour les six premiers mois de 2019. Fin juin 2021, l’encours des contrats d’assurance vie s’établit à 1 840 milliards d’euros, en progression de +4,4 % sur un an.

Niveau record

En juin 2021, les cotisations d’assurance-vie ont atteint un niveau record : 13,7 milliards d’euros, contre 9,9 milliards d’euros en juin 2020 et 12,1 milliards d’euros en juin 2019. Le montant cumulé des cotisations sur les 6 premiers mois de l’année s’élève quant à lui à 77,1 milliards d’euros (54,3 milliards d’euros de janvier à juin 2020 et 74 milliards sur les mêmes mois de 2019).

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here