Accueil Bourse & Marchés Zoom sur les produits dérivés

Zoom sur les produits dérivés

Qu’ont en commun CFD, warrants, certificats, options, futures, et bons de souscription ? Ils font tous partie de la famille des produits dérivés.

Ces derniers peuvent se définir comme des contrats dont la valeur est liée à celle d’un actif sous-jacent. Ce sont des instruments financiers complexes qui sont utilisés à diverses fins, notamment la couverture et l’accès à des actifs ou des marchés supplémentaires.

La plupart des produits dérivés sont négociés de gré à gré (OTC). Cependant, certains des contrats, y compris les options et les contrats à terme, sont négociés sur des bourses spécialisées.

Les principaux types de produits dérivés

Contrats à terme

Il s’agit de contrats financiers qui obligent les acheteurs des contrats à acheter un actif à un prix convenu à l’avance à une date future spécifiée. Les contrats à terme et les contrats à terme sont essentiellement de même nature.
Cependant, les contrats à terme sont des contrats plus flexibles car les parties peuvent personnaliser la marchandise sous-jacente ainsi que la quantité de la marchandise et la date de la transaction. D’autre part, les futures sont des contrats standardisés qui sont négociés en bourse.

Échanges (swaps)

Les swaps sont des contrats dérivés qui permettent l’échange de flux de trésorerie entre deux parties. Les swaps impliquent généralement l’échange d’un flux de trésorerie fixe contre un flux de trésorerie flottant. Les types de swaps les plus populaires sont les swaps de taux d’intérêt, les swaps de matières premières et les swaps de devises.

Options

Les options donnent à l’acheteur des contrats le droit, mais non l’obligation, d’acheter ou de vendre l’actif sous-jacent à un prix prédéterminé. Selon le type d’option, l’acheteur peut exercer l’option à la date d’échéance (options européennes) ou à n’importe quelle date avant l’échéance (options américaines).

A la Bourse de Paris, s’échangent trois grandes catégories de produits dérivés :
– Les futures et options sur indice (CAC 40)
– Les options sur actions
– Les produits agricoles

Trois avantages des produits dérivés…

Couvrir l’exposition au risque

La valeur des dérivés étant liée à la valeur de l’actif sous-jacent, les contrats sont principalement utilisés pour couvrir les risques. Par exemple, un investisseur peut acheter un contrat dérivé dont la valeur évolue dans le sens opposé à la valeur d’un actif qu’il possède. De cette manière, les bénéfices du contrat dérivé peuvent compenser les pertes de l’actif sous-jacent.

Détermination du prix des actifs sous-jacents

Les produits dérivés sont fréquemment utilisés pour déterminer le prix de l’actif sous-jacent. Par exemple, les prix au comptant des contrats à terme peuvent servir d’approximation du prix des matières premières.

Accès aux actifs ou marchés indisponibles

Les produits dérivés peuvent aider les organisations à accéder à des actifs ou des marchés autrement indisponibles. En utilisant des swaps de taux d’intérêt, une entreprise peut obtenir un taux d’intérêt plus favorable par rapport aux taux d’intérêt disponibles par emprunt direct.

… Et trois inconvénients

Un risque élevé

La forte volatilité des produits dérivés les expose à des pertes potentiellement énormes. La conception sophistiquée des contrats rend l’évaluation extrêmement compliquée voire impossible. Ainsi, ils supportent un risque inhérent élevé.

Une possibilité de défaut

Bien que les produits dérivés négociés sur les bourses soient généralement soumis à un processus de due diligence approfondi, certains des contrats négociés de gré à gré ne sont pas concernés. Ainsi, il existe une possibilité de défaut de la contrepartie.

Des caractéristiques spéculatives

Les produits dérivés sont généralement considérés comme des outils spéculatifs. En raison de leur nature extrêmement et de leur comportement imprévisible, une spéculation déraisonnable peut entraîner des pertes énormes.

Il est d’ailleurs certains que les produits dérivés ont joué un rôle important dans la crise financière de 2007-2008.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here