Accueil Économie Le fort rebond de l’économie française en 2021 se confirme

Le fort rebond de l’économie française en 2021 se confirme

Selon une première estimation de l’INSEE, le rebond de l’économie française, après une année 2020 catastrophique (-8%), aura été plus fort que prévu. Le PIB de l’Hexagone pour l’année 2021 a progressé selon les calculs de l’Institut national de la statistique de 7 % signant ainsi une des meilleures performances de la zone euro.

L’économie française en constante progression

Ces bons résultats annuels sont, entre autres, à mettre sur le compte d’une révision en hausse de 0,1 point de la progression du PIB lors de chacun des trois premiers trimestres de l’année. Au cours du quatrième trimestre, ce dernier a enregistré une progression de 0.7 %, contre 3.1 % au trimestre précédent, qui, il est vrai, avait été marqué par des réouvertures dans plusieurs secteurs d’activité.

Cela explique également que si la consommation des ménages français est restée dynamique au quatrième trimestre 2021 à 0, 4 %, elle n’a pas renouvelée la performance du trimestre précédent (+5,6 %), les consommateurs ayant profité lors des deuxième et troisième trimestres de la réouverture de nombreux points de vente.

Dans le détail, affirme l’INSEE, « la consommation se maintient dans l’hébergement–restauration (+0,0 % après +59,9 %, 1,8 % en deçà niveau du quatrième trimestre 2019), tandis que celle en services de transport, qui reste très en deçà de son niveau d’avant-crise (–15,9 % par rapport au quatrième trimestre 2019), poursuit son rattrapage (+5,7 % après +46,1 %). Au total, la consommation des ménages retrouve son niveau d’avant-crise (+0,0 % par rapport au quatrième trimestre2019) ».

Forte croissance de la production totale

Le rebond de l’économie française se retrouve particulièrement dans les très bons résultats de la production totale qui fait mieux d’ailleurs que la consommation des ménages. En effet cette dernière, sur l’année 2021, s’est établi à + 4,8 %, en moyenne inférieure de 2,7 % à son niveau moyen de 2019. En revanche, notre l’INSEE, «la production totale progresse vigoureusement au quatrième trimestre 2021 (+0,9 % après +2,9 %) et dépasse nettement son niveau d’avant–crise (+1,1 % en écart au quatrième trimestre 2019) ».

Sur l’ensemble de l’année 2021, la production totale s’accroît de +7,4 % (après –8,5 % en 2020) et se situe ainsi 1,7 % en deçà de son niveau moyen de 2019. En moyenne annuelle, la production de biens reste sensiblement en retrait (–5,6 % par rapport à 2019), notamment dans les matériels de transport (–27,2 % par rapport à 2019), tandis que, selon l’INSEE,  la production de services est nettement plus proche de son niveau moyen d’avant-crise (–0,5 % par rapport à 2019).

Ca repart côté investissements

L’autre bonne nouvelle pour l’économie française provient des investissements. Qu’ils proviennent des ménages, des collectivités locales ou des entreprises, là aussi, les feux sont au vert. Ces derniers se sont nettement redressés en 2021 à 11.6 % contre -8.9 % en 2020, année dure de la crise Covid et des confinements. Les investissements se situent ainsi au-dessus de son niveau moyen de 2019.

Enfin, sur 2021, note l’INSEE, le commerce extérieure contribue légèrement au redressement de l’économie française en contribuant positivement à l’évolution du PIB (+0,2 point après –1,1 point en 2020).

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here