Accueil Économie Business Angel Paris : pour un financement de son entreprise autrement

Business Angel Paris : pour un financement de son entreprise autrement

Business angel, angel investisseur, startup angel… les dénominations ne manquent pas pour désigner ces investisseurs privés prêts à engager une partie de leur fortune pour accompagner les entreprises précoces vers la croissance exponentielle.

Les entrepreneurs souhaitant s’émanciper des modes de financement traditionnels trouvent un apport en capital flexible et immédiat.

Zoom sur le capital développement et l’environnement des réseaux de business angels parfois opaques aux yeux du grand public.

Business angel c’est quoi ?

Les business angels france sont à rapprocher de leurs homologues américains. Ce sont des personnes physiques qui investissent une partie de leur argent sur des projets innovants. Animés par le désir d’accompagner le ou les fondateurs de l’entreprise vers la réussite, ils injectent des capitaux pour accroitre l’activité.

Pour susciter l’intérêt d’un business angel à Paris, l’entreprise doit être à un stade précoce de son développement. La société a généralement bénéficié d’un apport en fonds propre de la part des associés eux-mêmes et d’un financement par love money. Les investisseurs vont alors investir leur argent personnel pour obtenir des parts sociales de l’entreprise.

Un échange gagnant-gagnant indispensable pour faire grossir les jeunes entreprises à fort potentiel.

Le business angel ou startup angel effectue un apport en numéraire mais pas seulement. Les entrepreneurs peuvent également bénéficier d’une expertise pour faire progresser leur activité et d’un réseau d’investisseurs parisiens prêts à investir.

 

Business angel, avantages et inconvénients

Lorsque les capitaux propres ne sont pas suffisants pour développer son concept, faire appel à des investisseurs extérieurs peut être une solution alternative pour gonfler le capital de la société. Mais attention, réaliser une levée de fonds n’est pas sans risque et présente de nombreux inconvénients.

Les avantages d’ouvrir son capital à des investisseurs

Lever des fonds auprès d’un ou plusieurs business angels est une alternative plus flexible que pourrait l’être l’ouverture de son capital à des fonds d’investissement voire même des banques. Le financement au démarrage est le plus complexe et le plus risqué. Les investisseurs en early stage se présentent souvent comme des investisseurs providentiels pour booster l’activité de l’entreprise ce qu’aucun autre organisme n’est capable de proposer à de jeunes entrepreneurs.

Flexibilité donc, mais pas uniquement. Les business angels sont également des partenaires idéaux pour un partage de connaissance. Leur expérience sera alors un avantage considérable pour avancer plus vite que ses concurrents.

Contrairement à des VC où la rentabilité est le facteur déterminant pour décider d’investir ou non, les business angels, eux, peuvent se laisser tenter par un projet qui a du sens.

Un business angel à Paris peut également donner accès à son carnet d’adresses et faciliter les échanges pour le prochain tour de table en série B, C etc.

Les inconvénients de financer son projet auprès des business angels

Qui dit investisseur, dit également division de son capital. Un investisseur prend une part de l’entreprise dont il devient propriétaire à hauteur de l’argent investi.

Un apport numéraire qui peut également se transformer en une réduction du pouvoir de l’entrepreneur. Il n’est plus le seul maitre à bord même si plus de 50 % de capital conservé lui confère le dernier mot.

Les business angels deviennent une charge émotionnelle supplémentaire dans un parcours entrepreneurial déjà très stressant. En effet, les investisseurs s’attendent à une croissance rapide de l’entreprise dans les 3 à 5 ans après le premier euro investi. Une pression qui pousse parfois le fondateur à aligner sa vision sur celle de ces investisseurs faisant perdre l’âme initiale du projet.

 

Comment trouver un business angel dans la région parisienne ?

Une fois la décision prise de laisser entrer des business angels au capital de son entreprise, la prochaine étape va être de trouver l’investisseur idéal. Pour les entrepreneurs ne bénéficiant pas d’un réseau développé, trouver des business angels peut se faire de différentes manières.

  1. Utiliser les sites de mises en relation

Obtenir une liste des business angels parisiens de qualité n’est pas à la portée de tous. La meilleure façon de trouver un investisseur est de profiter de la puissance des réseaux en ligne. De nombreuses plateformes ont vu le jour pour connecter les jeunes pousses avec un business angel potentiel. AngelList en tête mais aussi euroquity, ces sites web vous assurent un nombre important de candidats prêts à investir une partie de leur argent. Si les projets innovants sont en compétition, il est tout à fait possible de sortir son épingle du jeu en proposant une offre différenciante avec une présentation marquante de son projet.

  1. Intégrer un réseau de business angels

Femmes business angels ou encore France Angels sont deux réseaux qui proposent un financement en phase d’amorçage pour soutenir les startups à haut potentiel de croissance.

  1. Créer une communauté sur les réseaux sociaux

La résonnance sur les médias sociaux peut amener des opportunités business non négligeables. LinkedIn, Instagram, Facebook, créer une communauté autour de son projet permet de le rendre attractif aux yeux des potentiels investisseurs pour démontrer une traction pour le produit ou le service proposé.

Qui sont les business angels parisiens les plus connus du sentier ?

Vous êtes à la recherche d’un partenaire ? D’un apport en capital pour le lancement de votre startup ?

Voici le top 3 des business angels paris les plus importants :

  • Pierre-Edouard Stérin : Investisseur parisien émérite, il a réalisé pas moins de 80 millions d’euros d’investissement dans des startups françaises. Connu comme étant le fondateur de Smartbox, Pierre-Edouard Stérin est un business angel depuis plus de 10 ans.
  • Xavier Niel : On ne présente plus le fondateur de l’opérateur Free. Xavier Niel est business investisseur depuis plus de 10 ans également avec 35 millions d’euros placés sur des startups comme Finary, Jagma ou Flooz.
  • Bruno Rousset : Entrepreneur français et fondateur du groupe d’assurance APRIL, Bruno Rousset est un business angel réputé de la capitale avec pas moins de 18 millions d’euros investis dans 24 startups.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here