Accueil Immobilier Crédit sans CDI, à quoi peut-on s’attendre pour 2022 ?

Crédit sans CDI, à quoi peut-on s’attendre pour 2022 ?

La crise de la Covid-19 aura fait de nombreuses victimes et laissé des familles entières dans une situation financière catastrophique.

On considère que la pandémie a engendré la perte de 250 millions d’emplois dans le monde.

Mais au-delà d’une situation économique compliquée, peut-on encore espérer investir dans l’immobilier sans CDI à l’aube de 2022 ?

La réponse est oui, mais plusieurs conditions s’appliquent. Si obtenir un crédit sans CDI avant la période Covid était déjà synonyme de parcours du combattant pour les primo-accédants, la difficulté s’est accentuée en raison de la crise sanitaire.

Crédit immobilier et Covid 19

Souscrire à un prêt aujourd’hui n’est pas chose aisée. Un projet immo à l’horizon 2022 ? L’accès à l’emprunt s’est durci et c’est le moins que l’on puisse dire.

Les banques sont devenues frileuses à l’idée d’accorder des prêts portant sur des montants à 6 chiffres.

Mais ce n’est pas la seule raison pour expliquer le recul du nombre d’emprunts immobiliers 2021.

Les investisseurs sont eux aussi moins enclins à prendre un risque sur 10, 15 ou 20 ans dans ce climat économiquement instable.

On peut également évoquer la volonté du Haut Conseil de Stabilité Financière de limiter la dette des foyers français. Cela se traduit notamment par des conditions supplémentaires pour les demandes de prêts bancaires. Le but est de réduire l’endettement par tête afin de garantir un équilibre pérenne pour les établissements bancaires et les ménages.

La règle des 33 % d’endettement est appliquée à tous, sans passe-droit pour les hauts revenus, ce qui n’était pas toujours appliqué à la lettre auparavant.

Zoom sur les solutions pour emprunter en période d’essai ou en CDD.

Obtenir un crédit immobilier sans contrat à durée indéterminée

Au même titre que demander un prêt au chômage ou un emprunt sans apport, la situation financière est un des critères pour voir son dossier accepté et ce, en temps de crise ou non.

Mais la situation actuelle rajoute indéniablement une certaine tension dans les échanges et ne permet pas toujours d’obtenir l’accord des banques, d’autant plus lorsque son profil emprunteur ne coche pas toutes les cases.

Alors que les taux d’intérêts n’auront jamais été aussi bas et les candidats si peu nombreux, le crédit sans CDI complique considérablement les choses. La raison est simple : l’établissement prêteur jugera le profil plus à risque.

Sans contrat de travail de longue durée, la capacité de remboursement de l’emprunteur se voit diminuée, même si ce dernier justifie d’un salaire suffisant pour couvrir le taux maximal d’endettement.

Si le refus peut être vu comme une décision injuste voire injustifiée, elle a également vocation à protéger les potentiels acquéreurs qui pourraient se retrouver avec une dette importante à devoir rembourser.

Si décrocher un prêt dans ces conditions semble difficile, il existe des solutions qui permettent d’emprunter sans CDI.

Faire un crédit sans CDI, quelles possibilités pour financer son projet immobilier ?

  1. Une bonne gestion de ses comptes

Le fait de ne pas être en CDI peut être un obstacle supplémentaire à l’accession à la propriété. Cependant, ce ne sera pas rédhibitoire si et seulement si les comptes sont bien tenus. Un revenu mensuel élevé et stable n’aura que peu d’impact si les découverts bancaires s’accumulent chaque mois.

L’absence de dettes auprès de la banque est également un point important. Un crédit à la consommation ou un prêt étudiant en cours de remboursement ne jouera pas en votre faveur.

  1. Avoir un apport personnel

On considère que 10 % d’apport sont nécessaires pour se voir octroyer un prêt bancaire. Il s’agit d’un effort financier qui montrera à l’établissement prêteur votre implication dans le projet et votre capacité à épargner. Deux signaux qui viendront augmenter la valeur de votre dossier. Dans le cadre d’un CDD par exemple, plus la somme est conséquente plus il sera facile de négocier avec le banquier.

  1. Obtenir un financement avec un garant

Se présenter face au banquier avec un dossier solide est primordial. Lorsque l’on ne peut présenter des revenus suffisants, trouver un garant pour son crédit immobilier est une solution à envisager.

Le garant est une personne de confiance qui sera responsable des remboursements de vos mensualités de prêt personnel en cas de défaillance de votre part. Il devra alors se charger de rembourser vos mensualités. La personne qui se porte garant doit avoir une situation financière stable et avancer des garanties pour rassurer la banque contre le risque d’impayé.

Faut-il utiliser un simulateur de prêt ? h2

Pour juger de la pertinence de votre projet selon votre situation financière, de nombreux simulateurs de prêt en ligne vous permettent d’évaluer la faisabilité de votre demande de crédit immobilier.

Vous pourrez ainsi avoir une vision plus claire des possibilités qui s’offrent à vous et obtenir une idée du coût total de votre emprunt. Plusieurs métriques seront prises en compte dans le calcul : assurance de prêt, taux de crédit, mensualités, durée du prêt, etc.

 

À la question « est-ce possible de décrocher un prêt personnel sans CDI ? » La réponse est oui, mais à condition d’être en mesure de constituer un dossier sérieux. Pour ce faire, mieux vaut se préparer quelques mois à l’avance pour se présenter devant le banquier avec des éléments solides :

  • Remettre ses comptes dans le vert
  • Terminer de rembourser ses crédits en cours
  • Justifier de revenus réguliers
  • Trouver un garant solvable
  • Épargner au moins 10 % du montant demandé

 

Pour maximiser ses chances d’obtenir un crédit sans CDI, un courtier en immobilier peut vous accompagner dans votre projet et vous aider à négocier auprès des différents établissements bancaires. Son expérience et son expertise sont un apport considérable lorsque le profil emprunteur est considéré à risque.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here