Accueil Fiscalité & Loi Taxe foncière : où paye-t-on le plus ?

Taxe foncière : où paye-t-on le plus ?

Intéressante note que vient de publier la Direction générale des Finances publiques (DGFIP). Se penchant sur les impôts locaux payés par les particuliers, elle montre que la taxe foncière sur le bâti due par les personnes physiques a augmenté de 2,9 % en moyenne en 2021.

Cette hausse, d’après la note s’explique « à 60 % par une hausse des taux d’imposition, 20% par une augmentation du nombre de locaux et enfin à 10 % par la revalorisation annuelle des valeurs locatives. En 2021, 39 millions de locaux sont dénombrés, détenus par 32 millions de personnes physiques, ou propriétaires, soit 320 000 locaux (+0,8 %) et 50 000 propriétaires (+0,2 %) de plus qu’en 2020 ».

Taxe foncière : l’Ile-de-France en tête

Pas d’exception en France. Le montant moyen de la taxe foncière a augmenté sur l’ensemble du territoire, avec toutefois des disparités de département à département. Sans surprise, les départements où les montants moyens ont le plus augmenté se situent en Ile-de-France. Mais la Guadeloupe et la Réunion font aussi partie des territoires où la hausse de la taxe foncière est particulièrement remarquable pour se fixer à des montants supérieurs à 1 144 euros.

A l’inverse, c’est dans la Creuse, l’Indre et en Haute-Corse où la taxe foncière se situe à ses niveaux parmi les plus bas en s’établissant à moins de 699 euros. A noter d’ailleurs que la taxe foncière sur les habitations est en moyenne en augmentation modérée sur la majorité des départements. Ainsi, « 87 départements sur 101 connaissent une hausse inférieure à 3,7 % ».

Par typologie de biens, la DGFIP précise que « la taxe foncière est en moyenne plus élevée pour les maisons, à 932 euros, en augmentation de 2,6 % par rapport à 2020, contre 760 euros pour les appartements, en augmentation de 1,7 % sur un an ».

De son côté, la taxe foncière sur le non bâti (terres, prairies, bois…) est en augmentation de 0,6 % sur l’année 2021 par rapport à 2020. Au total, le montant dû s’est élevé à 1,1 milliards d’euros.

L’inquiétude des propriétaires pour 2022

Qu’en sera-t-il pour 2022 ? La taxe foncière augmentant mécaniquement avec l’inflation (+ 5,8 % pour les prix à la consommation en juin selon l’Insee), les propriétaires s’inquiètent. A Marseille, ces derniers ont décidé d’attaquer la municipalité qui a augmenté l’impôt local de 16,5 %.

Du côté du gouvernement, on prend bonne note de la situation. Ce dernier se dit attentif et du côté de l’entourage de Bruno Lemaire, ministre de l’Economie et des Finances, on confirme que l’on réfléchit à « à limiter la hausse de la taxe foncière, mais ce ne sera pas pour tout de suite ».

Si mesure il y a, elle devrait être proposée après l’été dans le cadre du prochain projet de loi de finance.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here