Accueil Placements bancaires L’assurance vie poursuit sa chevauchée fantastique

L’assurance vie poursuit sa chevauchée fantastique

C’est un plus haut niveau depuis 10 ans. Malgré la crise, l’assurance vie confirme sa forme insolente. En mai 2022, les cotisations se sont établies à 11,8 milliards d’euros, soit une hausse de +0,2 % par rapport à mai 2021, selon les chiffres que France Assureurs vient de publier.

Assurance vie : la collecte à la hausse

Quant à la collecte nette, elle s’est établi à +1,9 milliard d’euros, en hausse de +0,2 milliard d’euros par rapport à mai 2021. Elle s’élève à +3,1 milliards d’euros en unités de compte (UC), en légère baisse par rapport à l’année dernière.

Depuis le début de l’année, la collecte nette s’établit à +12,4 milliards d’euros, en hausse de +2,8 milliards d’euros comparé aux 5 premiers mois de l’année 2021.

De fait, le niveau des prestations est resté stable par rapport à mai 2021. Elles se sont portées à 9,9 milliards d’euros en mai 2022. Au total, depuis le début de l’année, 53,2 milliards d’euros ont été versés (en baisse de −0,5 milliard d’euros comparé à la même période en 2021).

L’encours des contrats d’assurance vie atteint 1 847 milliards d’euros à fin mai, en croissance de +0,6% sur un an.

De son côté, le PER (Plan d’épargne retraite) confirme également son succès et affiche toujours une croissance à deux chiffres. Les cotisations sur un PER assurantiel s’élèvent à 524 millions d’euros, soit une hausse de +35 %.

Depuis le début de l’année, les cotisations versées s’élèvent à 2,7 milliards d’euros, en hausse de +44 % par rapport à la même période de 2021. Dans le même temps, 413 millions d’euros ont été transférés d’anciens contrats vers un PER. Fin mai 2022, 3,2 millions d’assurés détiennent un PER pour un encours de 39,4 milliards d’euros.

Plus de transparence pour les épargnants

Au vu du succès de ces deux produits d’épargne (assurance vie et PER), les pouvoirs publics ont décidé de renforcer la transparence de ces derniers auprès des épargnants.

C’est pourquoi, depuis le 1er juillet les informations précontractuelles les concernant ont été renforcées. Le but : permettre une comparaison plus facile entre son contrat et les autres offres disponibles sur le marché.

Désormais, « pour chaque unité de compte ou actif disponible des contrats d’assurance vie et de PER, les titulaires connaîtront: le nom de la société de gestion, la performance brute et nette de l’actif concernant l’année passée, les frais de gestion de l’actif, la performance finale, les frais totaux, ainsi que les rétrocessions de commissions du produit. L’ensemble de ces frais devront être intégrés obligatoirement dans les documents fournis lors de la souscription du contrat », liste le site Meilleurs Taux Placement.

De quoi renforcer l’attractivité de ces deux placements dont le succès ne se dément pas.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here