Accueil Placements bancaires Assurance-vie : le taux moyen de revalorisation des fonds euros en baisse

Assurance-vie : le taux moyen de revalorisation des fonds euros en baisse

L’assurance-vie passée au crible de l’APCR. Dans son étude « Revalorisation 2020 des contrats d’assurance-vie et de capitalisation », l’institution note qu’à « périmètre constant (net des transferts vers les Organismes de retraite professionnelle supplémentaire – ORPS), le taux de revalorisation moyen des fonds euros des contrats collectifs à dominante retraite (hors retraite à points) est en baisse à 1,86% en 2020 contre 2,02% en 2019 (net de prélèvements sur encours et avant prélèvements sociaux).

Le niveau de provisionnement de la participation aux bénéfices est quant à lui stable et s’établit à 2,3% des encours en 2020 pour ces catégories de contrat. Les taux de revalorisation des contrats collectifs en cas de vie s’établissent en moyenne à 1,94% en 2020 et ceux des contrats PERP demeurent les plus faibles du marché à 1,0%. »

Assurance-vie : une baisse tendancielle

Le document note également qu’il s’agit d’une baisse tendancielle dont l’origine monte déjà à plusieurs années.  « L’évolution des taux moyens servis sur les contrats montre une baisse significative de la revalorisation moyenne au cours des 8 dernières années, conjuguée, en 2020, à une relative stabilité de la dispersion des revalorisations autour de la moyenne.

Ainsi en 2020, 50% des encours ont été revalorisés à un taux compris entre 1,1% et 2,7%. Les pratiques restent relativement homogènes puisque cette amplitude de la distribution (1,6% en 2020) évolue assez peu depuis 2016 entre 1% et 1,6% selon les années », précise le document.

Reflet d’une baisse du rendement de l’actif

De manière plus générale, concernant l’assurance-vie, il ressort que cette baisse du taux de revalorisation reflète la baisse du taux de rendement de l’actif. « La crise sanitaire et économique a accentué la baisse des taux d’intérêt en 2020.

Ainsi, confrontés à la poursuite de la baisse de leurs revenus financiers de 2,6% en 2019 à 2,1% en 2020, les assureurs ont continué à diminuer les revalorisations attribuées aux contrats d’assurance-vie collectifs, mais dans une moindre mesure de 2,02% en 2019 à 1,86% en 2020.

Les assureurs ont également maintenu le niveau de la provision pour participation aux bénéfices à 2,3% pour la troisième année consécutive. Par ailleurs, la baisse de l’inflation a compensé l’évolution des taux de revalorisation pour la deuxième année consécutive »

Tous les types de contrat concernés

De plus, cette baisse du taux de revalorisée est bel et bien généralisée et concerne tous les types de contrat. Ainsi, le taux de revalorisation net moyen concernant les contrats d’assurance en cas de vie qui représentent environ 75 % du marché est passé « sous la barre des 2% en 2020 à 1,94% contre 2,12 % en 2019. Le taux de revalorisation des PERP est nettement inférieur, à 1,09% en baisse également par rapport à 2019 (1,18%). Tandis que les contrats de Retraite Professionnelle Supplémentaire bénéficient d’une rémunération nettement supérieure, à 2,17% en légère baisse par rapport à 2019 (2,24%) ».

Enfin, poursuit le document qui continue son focus sur l’assurance-vie, « les assureurs ne dépendant pas d’un groupe bancaire représentent les 2/3 des encours de l’assurance vie et de capitalisation à dominante retraite collective. Ils ont les taux de revalorisation les plus élevés du marché. Toutefois, en 2020, ils ont appliqué la baisse du taux de revalorisation la plus forte, avec -21 points de base en moyenne, pour passer à 2,05% contre 2,26% en 2019. Les mutuelles, les bancassureurs et les institutions de prévoyance continuent à offrir des taux moins élevés, à respectivement 1,79% 1,56% et 1,32% en moyenne. »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here