Accueil Placements bancaires ETF : un bon produit pour investir en Bourse ?

ETF : un bon produit pour investir en Bourse ?

Investir sur les ETF séduit de plus en plus de particuliers qui veulent se lancer sur les marchés boursiers, mais sans vraiment savoir comment faire. Ces fonds, répliquant un indice de marché, cumulent les avantages : ils sont simples à utiliser, les frais sont minimes, les performances sont facilement lisibles. Ils peuvent répondre aux attentes de tous les investisseurs voulant investir en Bourse. Mais il faut cependant en comprendre certaines subtilités.

Qu’est-ce qu’un ETF

ETF (Exchange traded Fund), fonds négociés en Bourse, fonds indiciels ou encore trackers, autant de noms pour désigner un même produit d’investissement. Encore peu connu du grand public, les ETF sont des fonds d’investissement qui visent à répliquer les performances d’un indice boursier. Par exemple, un ETF ayant pour indice de référence le CAC 40 permettra d’investir dans toutes les entreprises du CAC 40 instantanément et simultanément. Sa performance sera équivalente à celle du CAC 40.

Depuis quelques années, ils ont réussi à séduire de plus en plus d’épargnants qui souhaitent investir en Bourse, se constituer un portefeuille.
Selon l’autorité des marchés financiers (AMF), le nombre des particuliers actifs sur ces produits financiers apparus il y a à peine vingt ans est passé de 143 000 en 2018 à 233 000 en 2020, soit une hausse de plus de 60 % sur cette période.

Au niveau mondial, à la fin 2012, le secteur des ETF représentait 1 920 milliards de dollars d’actifs sous gestion. En 2018, ce montant dépassait les 5 000 milliards de dollars, porté par un engouement fort de la part des investisseursL’offre d’ETF est très large. Il existe des fonds qui reflètent les indices boursiers de tous les pays, mais aussi de tous les secteurs d’activité… Il existe un nombre très important de trackers sur lesquels il est aisé d’investir.

Quels sont les avantages des ETF

Le premier avantage des ETF, c’est leur facilité d’accès et de compréhension. Leur unique objectif consiste à reproduire les performances des actifs réunis dans le tracker.
Il existe un chois très conséquent de fonds négocié en Bourse. Vous pouvez choisir un ETF qui suivra les performances de n’importe quelle bourse mondiale (Paris, New York,…).

D’autres suivront les performances d’un secteur en particulier. Si vous vous intéressez aux secteurs de l’énergie ou encore l’intelligence artificielle, mais que vous ne disposez pas des clés pour choisir les meilleures valeurs à suivre, un tracker fait figure de solution idéale. Ces fonds suivent un panel fixe de valeurs. Leurs performances varient en fonction des variations globales des entreprises qui les composent. Cela permet ainsi de ne pas dépendre d’une seule valeur, mais d’un panier de titres composant le fonds choisi.

Autre avantage, la faiblesse des frais de gestion. En moyenne, ils tournent autour de 0,40% par an. Mais pour certains trackers, les frais annuels peuvent être beaucoup plus bas. Cela dépendra essentiellement de l’établissement auprès de qui vous aurez investi. Selon l’AMF, les frais de gestion seraient globalement supérieurs dans une grande banque par rapport à un courtier. Mais l’un dans l’autre, le produit reste moins onéreux pour l’épargnant par rapport à d’autres produits.

Selon les chiffres du cabinet spécialisé Good Value for Money, un fonds d’actions internationales accessible au sein de l’assurance-vie facture en moyenne chaque année 2,04 % de frais de gestion courants (frais fixes majorés des commissions de mouvement). Un ETF de la même catégorie affichera en moyenne des frais de 0,33 %. La différence est de taille.

Comment ca marche ? Quels sont les risques ?

Il est possible d’acheter des ETF auprès de n’importe quel intermédiaire financier à partir du moment où il est agréé par l’AMF : un établissement bancaire, un courtier, y compris s’il s’agit de plateformes 100% en ligne (si elle dispose d’un agrément de l’AMF).
Pour choisir le meilleur intermédiaire, certains critères doivent être préalablement étudiés : leur fiabilité et leur compétence et bien entendue, le choix des catalogues ETF qu’ils proposent.

Autre critère qui a son importance, celui des frais. Il peut y en avoir plusieurs : frais de courtage, frais prélevé lors de l’achat et de la vente, frais de gestion de l’ETF, droits de garde.

Comme tout investissement, ces fonds négociés en bourse ne sont pas dépourvus de risque. Le principal risque d’un placement en ETF porte sur la variation de l’indice du marché suivi : si l’indice baisse, votre portefeuille baisse dans les mêmes proportions, voire plus fortement si vous avez choisi des ETF à effet de levier. Vous pouvez donc perdre tout ou partie du capital investi.

Pour les ETF cotés en devise étrangère, le risque de change est également à prendre en compte : la variation de la devise s’ajoute à celle de l’indice lui-même.
Un autre risque est que l’évolution de l’ETF s’écarte de celle de son indice (ce qu’on appelle le tracking error), la réplication d’un indice n’étant pas toujours aisée, surtout pour des indices avec un grand nombre de valeurs.

Attention également à certains ETF plus « exotiques », qui peuvent être peu liquides.
Sous leur apparente simplicité, les ETF restent des produits complexes. Avant d’investir sur ce type de produit, il faut bien comprendre de quoi ils sont composés et évaluer si cela correspond réellement à votre profil d’investissement.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here