Accueil Immobilier Au troisième trimestre 2021, les fonds immobiliers non cotés ont collecté plus...

Au troisième trimestre 2021, les fonds immobiliers non cotés ont collecté plus de 2 milliards d’euros

Quelle a été la collecte des fonds immobiliers non cotés au cours du troisième semestre 2021 ? C’est précisément l’objet des chiffres que viennent de publier conjointement l’Aspim (Association française des sociétés de placement immobilier) et l’IEIF (Institut de l’éparge immobilière et foncière). D’après ces derniers, le montant s’est porté à 2,2 milliards d’euros. Concernant les trois grandes catégories de fonds immobiliers accessibles au grand public, cela représente une baisse en volume de 24 % par rapport au deuxième trimestre 2021. Au total, depuis le début de l’année la collecte des fonds immobiliers grand public est de 7,7 milliards d’euros. En voici le détail concernant, donc, les fonds immobiliers non cotés.

Fonds immobiliers non cotés : l’exemple des SCPI

Au troisième trimestre 2021, la collecte nette des SCPI s’élève à 1,5 milliard d’euros, en baisse de 21 % par rapport au second trimestre. Sur les neuf premiers mois de l’année, elles ont collecté 5,2 milliards d’euros, soit une hausse de 15 % par rapport à la même période de 2020, mais inférieur de 15% aux neuf premiers mois de l’année 2019 (année record pour les SCPI). Les SCPI à prépondérance « bureaux » ont concentré 44 % de la collecte nette des SCPI au troisième trimestre. Ensuite, les SCPI à prépondérance « santé et éducation » (25 %) devancent les SCPI à stratégie « diversifiée » (20 %). Les SCPI à prépondérance « logistique et locaux activité » et « résidentiel » ont capté chacune 4 % de la collecte, tandis que les SCPI « commerces » ont capté 3 % du total.

Focus sur les OPCI

Autre catégorie de fonds immobiliers non cotés, les OPCI grand public ont collecté 33 millions d’euros au cours du troisième trimestre 2021, contre 45 millions d’euros au cours du trimestre précédent. Les volumes de souscriptions nettes restent historiquement faibles malgré des performances en hausse constante depuis le début de l’année.
avec pour objectif

Zoom sur les sociétés civiles support d’unités de compte

Les sociétés civiles supports d’unités de compte immobilières ont enregistré pour 633 millions d’euros de souscriptions nettes au troisième trimestre, contre 878 millions d’euros au trimestre précédent, soit une baisse de 28 % sur un trimestre glissant. Depuis le début de l’année les 31 sociétés civiles, gérées par une quinzaine de sociétés de gestion, ont collecté 2,4 milliards d’euros, soit près de 31 % de la collecte annuelle des fonds immobiliers non cotés.

Les fonds ISR en embuscade

Au troisième trimestre, les fonds labellisés ISR ont capté 11% de l’ensemble de la collecte nette de l’ensemble des fonds grand public. Au 30 septembre, ils représentent 20% de la capitalisation des véhicules grand public. Fin septembre, 28 fonds immobiliers (dont 9 SCPI,7 OPCI grand public et 4 sociétés civiles) détiennent une labellisation ISR.

De manière générale, pour les Français, l’immobilier reste un investissement de choix. Une enquête IFOP/Aspim (2021) a montré que pour 75 % des personnes interrogées, l’immobilier est un investissement sûr et rentable. Et 54 % des répondants envisagent d’investir dans la pierre avec pour objectif de se constituer une épargne de longue durée en prévision de leur retraite.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here