Accueil Bourse & Marchés ETF ou fonds indiciels, comment choisir

ETF ou fonds indiciels, comment choisir

Ils font partie des instruments de gestion passive et connaissent une grande popularité. Considérés comme moins risqués que les placements directs dans des titres individuels, les placements indexés ont connu ces dernières années un succès croissant.

Mais ces derniers se partagent entre fonds indiciels et ETF. Comment distinguer ces deux vecteurs ? Tour d’horizon des ressemblances et différences.

Définitions

Les fonds indiciels donnent aux investisseurs la possibilité d’investir dans de larges segments du marché en suivant leur performance. L’indice choisi peut suivre de grandes entreprises comme le CAC 40 ou suivre un secteur du marché comme le composite Nasdaq.

Un ETF est un panier d’investissements comme des actions ou des obligations. Ils permettent d’investir dans de nombreux titres à la fois plutôt que d’avoir à choisir chaque titre de manière individuelle.

Fonds indiciels et ETF : une différence fondamentale

Une chose est certaine. Ces deux produits présentent de nombreuses similitudes. Toutefois, une différence fondamentale les sépare réellement : les fonds indiciels ne peuvent être négociés qu’en fin de journée.

A l’inverse, les ETF peuvent être négociés tout au long de la journée. Ces derniers sont achetés et vendus comme des actions, ce qui signifie que vous pouvez les acheter ou les vendre à tout moment lorsque le marché boursier est ouvert.

Les transactions de fonds indiciels (comme celles de tous les fonds communs de placement) sont compensées en masse après la fermeture du marché.

Ainsi, si vous passez un ordre de vente d’actions d’un fonds indiciel à midi, la transaction aura effectivement lieu quelques heures plus tard à un prix égal à la valeur du fonds à la clôture du marché. En règle générale, l’heure limite est fixée à 16h.

Un ticket d’entrée peu onéreux

Le ticket d’entrée de ces derniers est aussi souvent inférieur à celui des fonds indiciels. Dans le même temps, les deux placements ont pour caractéristiques communes de faibles coûts d’investissement et de solides rendements à long-terme.

Des coûts généralement faibles

Ramenés au ratio de dépenses, les deux produits présentent des coûts de possession faibles. Certains fonds coûtent moins de 0,05 % par an de l’investissement engagé.

Lors de l’achat d’ETF, vous engagez également un coût appelé écart acheteur-vendeur, que vous ne verrez pas lors de l’achat de fonds indiciels. Cependant, cette dépense est généralement très faible si vous achetez des FNB à volume élevé et sur un large marché.

Au final, les fonds indiciels et les ETF sont tous deux des options peu coûteuses par rapport à la plupart des fonds communs de placement gérés activement. Pour bien choisir entre les deux, il est judicieux de comparez d’abord et avant tout le ratio des frais de chaque fonds.

Il s’agit, en effet, d’un coût structurel dû pendant toute la durée de détention de l’investissement. Il est également sage de vérifier les commissions à payer à l’achat et à la vente, bien que ces frais soient généralement moins importants.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here