Accueil Bourse & Marchés Investissement actif contre investissement passif : comment choisir

Investissement actif contre investissement passif : comment choisir

Investissement actif ou passif, telle est la question. Si dans la réalité, le choix est plus compliqué, on peut toutefois, schématiquement, partager l’investissement boursier en fonction de ces deux stratégies. Comment choisir l’une ou l’autre et à qui conviennent-elles le mieux ?

L’investissement actif, c’est quoi ?

L’investisseur actif a pour objectif de battre le marché, tandis qu’un investisseur passif suit un indice de marché.

Quels sont les avantages de l’investissement actif ?

L’investisseur actif veut donc mieux faire que le marché. Il va investir dans des titres jugés sous évalués. Et quand il réussit, bingo ! Il peut compter sur des rendements rendements supérieurs.

Mais attention, être investisseur actif suppose une très bonne compréhension des marchés, une veille active et un niveau de confiance en soi puisque, par définition, les stratégies d’investissement choisies impliquent une prise de risque plus grande.

C’est pourquoi, certains investisseurs préfèrent faire appel à un gestionnaire de fonds actif qui peut d’ailleurs avoir accès à des produits inaccessibles à l’investisseur lambda.

Quels sont ses inconvénients ?

Faire appel à un gestionnaire de fonds professionnel, c’est accepter qu’il puisse mal juger le marché et choisir des actions qui, au final, vont sous performées. De plus, s’entourer des services d’un gestionnaire de fonds, qui supervise vos investissements a un coût. Certes, de nombreux fonds ont réduit leurs frais ces dernières années pour rester compétitifs, mais ils sont toujours plus chers que les fonds passifs.

Thomson Reuters Lipper a constaté que le ratio de dépenses moyen pour un fonds d’actions géré activement était de 1,4 %, mais de seulement 0,6 % pour le fonds passif moyen. Enfin, il est important que ce dernier soit indépendant de toute institution financière pour qu’il puisse livrer les les meilleurs conseils sans être soumis à des biais.

Qu’est-ce que l’investissement passif ?

Moins coûteux que l’investissement actif, il est particulièrement adapté aux profiles d’investisseurs qui ont une faible au risque plus faible par rapport aux investisseurs actifs. Pour cette raison, les investisseurs passifs investissent souvent sur de longues périodes. A l’inverse, l’investisseur actif va aller chercher des gains à court terme.

Quels sont ses avantages ?

Contrairement à l’investissement actif, l’approche d’investissement passif peut être un moyen plus abordable d’accéder au marché, car elle peut exclure les frais parfois élevés liés à un gestionnaire de fonds actif. De plus, les investisseurs passifs bénéficient généralement une transparence totale sur leurs investissements. Ils savent souvent exactement où se trouve leur argent et peuvent le retirer et le réinvestir à leur guise.

Quels sont ses inconvénients  ?

Premièrement, il existe moins de produits disponibles qui conviennent à l’approche d’investissement passif. Les investisseurs sont essentiellement limités aux fonds indiciels, tels qu’un FNB indiciel et un fonds géré indiciel. De plus, contrairement aux investisseurs actifs, les investisseurs passifs ne battront jamais le marché, car ils suivent le marché, même s’ils ne sous performent pas non plus. En clair, les rendements sont toujours limités. Ils ne pourront dépasser celui de l’indice sous-jacent suivi.

Comment choisir entre investissement actif ou passif ?

Tout dépend, au fond, de votre profil d’investisseur. On l’a vu, le degré d’aversion au risque est un marqueur fort pour établir une stratégie. Mais cela dépend donc, également, de vos objectifs à court et long terme. Et n’oublions pas non plus. Ces stratégies ne sont pas forcément exclusives l’une de l’autre. Selon les opportunités qui se présentent sur les marchés, les investisseurs peuvent bénéficier d’un mix de stratégies passives et actives.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here