Accueil Bourse & Marchés Gestion passive : est-ce la meilleure manière de gérer son portefeuille financier...

Gestion passive : est-ce la meilleure manière de gérer son portefeuille financier ?

La gestion de portefeuille en bourse est une activité qui peut être extrêmement chronophage et risquée.

Une gestion passive permet de construire une stratégie sur le long terme pour générer des plus-values en limitant les pertes. Elle s’oppose à une gestion active où l’on va chercher à acheter et vendre des actions pour tenter de battre le marché.

L’investissement passif s’inscrit dans une démarche boursière plus éthique avec non plus une recherche de gain sur le court terme, mais la constitution d’un réel revenu complémentaire sur des classes d’actifs et des industries solides.

Pourquoi la gestion passive est-elle considérée comme la meilleure stratégie d’investissement pour son épargne ?

Investir en bourse peut s’avérer être un processus plutôt complexe. Avant même d’en connaitre les fondements, comme la gestion d’un portefeuille, il convient d’identifier son profil investisseur, et de définir sa capacité d’investissement.

Les deux conjugués permettront de mettre en place une gestion passive efficace pour maximiser ses gains sur une longue période.

Profil investisseur, Quesako ?

Le style de l’investisseur détermine la manière dont il va placer son argent en bourse. Partie intégrante de la stratégie d’investissement sur les marchés boursiers, le profil permet de trouver le juste équilibre en gains et en risques.

Déterminer sa tolérance aux risques avant de jouer en bourse est l’étape en amont, bien avant le choix de la gestion de son portefeuille d’actions.

Les valeurs, l’objectif ou encore la temporalité sont des critères majeurs pour cerner les caractéristiques de son profil « investisseur ».

Prédéfinir sa capacité d’investissement

Être en mesure de connaitre le montant que l’on peut investir chaque mois va motiver le type de titres à acheter. Les revenus annuels, le montant d’épargne disponible et le total de ses dépenses entrent dans l’équation pour se fixer un montant à ne pas dépasser.

Qu’est-ce qu’un investissement passif ?

Une fois les deux points précédents suffisamment clairs, il convient de construire sa stratégie boursière.

L’investissement passif est une stratégie sur le long terme qui se base sur la détention d’indices boursiers sur plusieurs années, et ce, sans suivre les fluctuations des cours.

Il répond à l’adage bien connu « doucement, mais sûrement » qui vient se placer en opposition à des tactiques court-termistes qui privilégient des résultats immédiats au détriment de bénéfices à plus long terme.

Les investisseurs vont chercher à se constituer un portefeuille stable sans avoir à spéculer ni passer des ordres toute la journée. Le day trading est l’exact opposé d’une stratégie dans la durée.

Selon un sondage du Gallup Investor Optimism Index, 71 % des investisseurs américains considèrent la gestion passive en bourse comme présentant un meilleur retour sur investissement. C’est aussi elle qui est privilégiée par les intermédiaires financiers et autres spécialistes des marchés boursiers.

Une gestion sans risque, basée principalement sur les fonds indiciels cotés en bourse (ETF). Si ces indices ont l’avantage d’être performants, il convient de regarder dans le détail la composition de chaque fonds. La multitude des titres proposés ouvre une exposition sur des secteurs différents dont l’investisseur ne peut pas toujours connaitre la composition.

CAC 40, EURO STOXX 50 ou S&P 500, les indices sont nombreux, mieux vaut donc bien choisir sa classe d’actifs avant de placer ses économies.

Avantages et inconvénients d’un investissement passif de son portefeuille

Avoir un profil équilibré et une gestion passive, améliore les performances sur le moyen et long terme. Penser sa stratégie avant d’investir va, à risque quasi équivalent, maintenir un rendement stable de ses actions et obligations lissées sur plusieurs années.

  1. Avantages

Une gestion en automatique : analyser les résultats journaliers de ses indices demande du temps. De plus, se rendre sur son portefeuille chaque jour pour prendre la décision de conserver ou vendre ses actions peut s’avérer stressant pour l’investisseur. Une stratégie en investissement passif est donc moins risquée et jusqu’à 75 % plus performante (en gain) comparée à une stratégie sur des allocations d’actifs active .

Moins de charges et de taxes : Le day trading engendre des frais, et une imposition plus importante. La gestion passive offre une fiscalité avantageuse notamment sur les plans d’épargne comme le PEA.

  1. Inconvénients

Des possibilités limitées : en investissant dans des ETF, les options sont réduites. Il n’est, par exemple, pas envisageable d’abandonner des sociétés dont le rendement serait faible ou négatif, car les actions n’appartiennent pas directement à l’investisseur.

Des rendements équilibrés : l’objectif est d’obtenir un rendement équivalent à la moyenne du marché contrairement à la gestion active où l’achat-revente peut offrir des rémunérations bien supérieures. La performance est alors à décorréler du rendement.

Gestion portefeuille : les bonnes pratiques

Après avoir déterminé son profil investisseur, sa capacité d’investissement et pris la décision de se porter vers une gestion d’actifs passive, la prochaine étape consiste à trouver l’équilibre parfait entre actions et obligations, et le choix des meilleurs indices ETF.

Dans un contexte économique rassurant, les décisions sont corrélées à la performance même des entreprises ou de l’historique de l’indice boursier. Mais depuis 2008 et plus récemment lors de la crise sanitaire du Covid, les fondements se sont quelque peu renversés.

La gestion du portefeuille boursier est désormais assujettie à de nombreuses métriques qui chacune d’elles peut avoir un impact important sur la qualité de ses investissements.

Frappés par l’inflation, et la crainte d’une possible récession économique, les marchés sont difficiles à dompter.

Pour une gestion portefeuille plus efficace, il est primordial de se tenir informé régulièrement des actualités économiques, et ce, même si l’on fait le choix d’une stratégie à long terme. Les investisseurs peuvent également se faire accompagner par un conseiller financier pour déléguer entièrement leurs investissements.

Active ou passive, la gestion doit être en corrélation avec une juste appréhension des risques. Qu’importe le type de gestion pour ses investissements, il convient de garder à l’esprit qu’il existe toujours une possibilité de perdre le capital investi.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here