Accueil Placements bancaires Vers une hausse du Livret A au 1er août ?

Vers une hausse du Livret A au 1er août ?

Les chiffres annoncés le 15 juin par l’Insee confirme une tendance qui s’installe bel et bien dans la durée. A cette date, la hausse des prix à la consommation s’est portée à 5,2 % (contre 4,8 % au mois d’avril. Le Livret A va-t-il voir sa rémunération faire un nouveau bond ?

Avec le retour de l’inflation, ce dernier avait déjà vu sa rémunération augmentée le 1er février dernier. Le taux du Livret A avait alors doublé passant de 0,5 %, son plus bas historique, à 1 %. Cela avait aussi été le cas des autres livrets réglementés, comme le LDDS et le Livret Jeune. De son côté, le Livret d’Epargne Populaire avait vu son taux grimper à 2,2 % (en lieu et place de 1 %).

Livret A, un placement net d’impôts

Rappelons que ces placements sont totalement exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux. La rémunération qu’ils proposent est donc une rémunération nette, avant inflation. Cette dernière se situant désormais à un haut niveau, les taux proposés par les Livrets réglementés ne permettent pas d’en éliminer les effets toxiques. Toutefois, leur augmentation possible permet de les limiter en diminuant les pertes de rémunération engendrées par la hausse des prix.

C’est pourquoi, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, s’est d’ores et déjà prononcé en faveur d’une nouvelle revalorisation de taux des livrets réglementés. Si on ignore pour le moment à quel niveau, on sait que la base du calcul se fait à l’aide d’une formule mathématique.

Celle-ci tient compte, en autres, de l’évolution en moyenne de l’inflation annuelle hors tabac sur le dernier semestre. En conséquence, au 1er août, le Livret A pourrait passer à 2%, de même pour le LDDS. Quant au Livret d’Epargne Populaire, il pourrait voir sa rémunération portée à 4,5 %.

C’est à la mi-juillet que la Banque de France donnera ses recommandations précises au gouvernement. Pour le moment, les niveaux d’augmentation des taux envisagés ne sont donc que théoriques. Toutefois, le principe même d’une revalorisation ne semble, désormais, guère faire de doute. Avec les mêmes effets que celle du 1er février dernier ?

Collecte nette en baisse

Après deux mois de forte collecte, l’effet « hausse des taux » s’est estompé en avril dernier pour le Livret A avec une collecte nette qui s’est élevée à 1,87 milliard d’euros, soit une baisse de 37 % par rapport au mois d’avril 2021.

Une nouvelle hausse des taux sera-t-elle en position de faire repartir la collecte du Livret A à la hausse ? Ce ne sera pas forcément le cas si les Français décident de puiser dans leur bas de laine pour faire face aux difficultés liées à la hausse des prix ; hausse des prix dont le rythme s’est encore accéléré ces dernières semaines.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here