Accueil Immobilier Le marché immobilier francilien est toujours dynamique

Le marché immobilier francilien est toujours dynamique

Vers une contraction du marché de l’immobilier ? En cette période de crise, caractérisée par la hausse des taux d’intérêt qui rend l’accès à l’emprunt plus difficile, de nombreux analystes le prédisent. Qu’en est-il sur le marché immobilier francilien ?
D’après les dernières statistiques publiées par Notaires du Grand Paris, le ralentissement

Le marché immobilier francilien en progression en Grande Couronne

Exemple avec la Grande Couronne. A cette date, le marché de l’immobilier francilien ancien est resté dynamique sur cette zone, en progression de 5% par rapport au niveau déjà très élevé de la même période en 2021. Comme le mois dernier, le ralentissement du marché des maisons (-5%) est compensé par une forte hausse du nombre de ventes d’appartements (+9% en un an).

L’écart avec la même période (mars-mai) des dix dernières années est toujours exceptionnel, avec une croissance des ventes de logements anciens de 28%, portée par le marché des appartements (+33%) mais avec un nombre de ventes de maisons également en forte hausse (+18%).

Le redressement de l’activité dans Paris s’amplifie, avec une augmentation des ventes de 17% par rapport à la même période l’an dernier.

En ce qui concerne le marché immobilier francilien en Petite Couronne, il a connu une augmentation des prix de 2,8 % entre mai 2021 et mai 2022. Cette dernière a particulièrement été tirée par les maisons (+6,8 % sur la période) qui a été compensé par l’évolution très modérée des prix des appartements (+0,9% en un an), tirées à la baisse par l’érosion des valeurs dans la Capitale.

Les contrastes géographiques au sein du marché immobilier francilien persistent, avec une hausse annuelle de 1,5% pour les appartements en Petite Couronne alors qu’elle atteint 4,5% en Grande Couronne en mai 2022.

« L’homogénéité du marché des maisons semblerait être remise en cause par le ralentissement de la hausse des prix en Petite Couronne. La hausse annuelle de 5,8% en septembre 2022 se traduirait par une modération en Petite Couronne (+3,6%) et le maintien d’une forte hausse en Grande Couronne (+6,9%) », précise Notaires du Grand Paris.

A Paris, des prix en recul

Dans la Capitale, le prix au m² des appartements anciens ressort à 10 530 euros en mai 2022, en léger recul annuel de 0,7%. D’après les indicateurs avancés sur les avant-contrats, il pourrait s’établir à 10 630 euros en septembre 2022, avec une hausse trimestrielle de 1,1%, mais une baisse annuelle de 1,5%.

D’après les indicateurs avancés, les évolutions trimestrielles de juin à septembre 2022 du prix des appartements seraient très proches : +1,1% à Paris et +2,0 % en Petite et Grande Couronnes pour le marché immobilier francilien.

Rappelons que dans le contexte actuel, la hausse des taux a eu pour effet une multiplication du refus de dossiers de crédit. Selon Crédit Logement, le nombre de prêts accordés a baissé de plus de 11% entre mai-juillet 2021 et mai-juillet 2022.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here