Accueil Placements bancaires PER : pourquoi transférer ses anciens contrats retraite

PER : pourquoi transférer ses anciens contrats retraite

Le PER fait carton plein. Instauré par la loi Pacte, son marché ne cesse de progresser et compte désormais 1,9 million d’assurés. En juin 2021, il enregistré 82 000 épargnants de plus ce qui porte le total sur le 1er semestre 2021 à 668 0000 nouveaux assurés selon les chiffres communiqués par la Fédération française de l’assurance.

Le PER en pleine forme

En juin 2021, 937 millions d’euros ont été versés sur les plans d’épargne retraite, dont 454 millions d’euros de cotisations (+188 % par rapport au même mois de 2020) et 483 millions d’euros au titre de transferts depuis d’autres contrats d’épargne retraite.

En cumulé sur le 1er semestre 2021, la collecte nette s’élève à +1,9 milliard d’euros (contre 3 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année 2020).

Ce succès s’explique à la fois par l’arrivée de nouveaux assurés mais également par le transfert d’anciens contrats d’épargne retraite. En effet, depuis sa création, le produit s’est substitué aux anciens produits d’épargne retraite que sont le Plan épargne retraite populaire, le Plan épargne pour la retraite collectif, l’Article 83 ou le contrat Madelin. Et il est tout à fait possible de transférer ces derniers vers un Plan d’épargne retraite. Cela procure même un certain nombre d’avantages.

Quand il accueille le PERP

Alimenté par les versements personnels des salariés, le PERP ne permettait qu’une sortie en capital à hauteur de 20 %. De ce point de vue, les nouveaux contrats créées par la loi Pacte sont nettement plus avantageux. Avec ces derniers, les épargnants peuvent sortir en capital en une ou plusieurs fois quand la retraite arrive ou dans l’un des 6 cas anticipés de déblocage prévus par la loi.

Quand il accueille le Perco

Mis en place par l’entreprise, transférer son Perco ne change rien concernant la sortie en capital. En revanche, cela présente de véritables avantages. Cela est vrai  des versements volontaires du salarié qui sont déductibles de l’impôt sur le revenu dans la limite des plafonds légaux (10 % de la rémunération brute annuelle) sans avoir besoin de souscrire à un autre produit. Et contrairement au Perco où ils étaient plafonnés à 25 % de la rémunération brute annuelle, les versements personnels sur un Plan d’épargne retraite collectif ne sont pas limités.

Quand il accueille l’Article 83

En transférant son Article 83, il devient possible de cumuler rente et sortie en capital. Rappelons que Les versements individuels facultatifs réalisés sur le PER sont disponibles en capital à 100 % au moment de la retraite comme clans l’un des 6 cas de déblocage anticipé. De leur côté, comme pour l’article 83, les versements obligatoires restent, quant à eux, uniquement disponibles en rente (et ne sont pas disponibles pour l’acquisition de la résidence principale).

Quand il accueille un contrat Madelin

Le Plan épargne retraite est plus souple qu’un contrat Madelin car il n’y a aucune obligation de versement annuel. Par contre, en transférant un contrat Madelin, l’épargnant renonce aux garanties techniques (taux techniques et tables de mortalité) prévues par ce dernier.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here