Accueil Placements bancaires PER et assurance-vie : renforcer la transparence des frais

PER et assurance-vie : renforcer la transparence des frais

C’est une bonne nouvelle pour les épargnants. Un accord de place vient d’être trouvé entre les professionnels de l’assurance et le ministère de l’Economie. Il va permettre de renforcer la transparence des frais du Plan d’Epargne Retraite (PER), mais également de l’assurance-vie.

Concrètement, un nouveau cadre fixant la publicité des frais s’appliquera aux deux types de produits. Dès le 1er juin, un tableau standard présentera les frais par catégorie sera mis en ligne. Il figurera sur le site de chaque producteur de PER ou d’assurance-vie, assurant ainsi la transparence des frais.

Transparence des frais : renforcer l’information précontractuelle

Le gouvernement a, par ailleurs, prévu de renforcer, par voie réglementaire, l’information précontractuelle et l’information annuelle fournie à l’épargnant. Le total des frais supportés par chaque unité de compte ou chaque actif sera désormais affiché, dès le 1er juillet 2022 en matière d’information précontractuelle et à partir de 2023 pour la campagne d’information annuelle de l’exercice 2022.

Selon Bercy, « cette plus grande transparence des frais doit nourrir une plus grande concurrence, pour diversifier plus encore les offres de PER et d’assurance-vie et soutenir le pouvoir d’achat des épargnants »

Aujourd’hui, plus de 4,3 millions de Français disposent d’un PER dont 2,4 million à titre individuel. L’encours dépasse 48 milliards d’euros dont 27 pour le Plan d’Epargne Retraite Individuel.

Rappelons que le PER individuel est ouvert à tous, indépendamment de la situation professionnelle : salariés, fonctionnaires, travailleurs indépendants, libéraux ou encore, demandeurs d’emploi.

De son côté, le PER collectif bénéficie à l’ensemble des salariés de l’entreprise (une condition d’ancienneté de 3 mois maximum peut être prévue) ; aux anciens salariés (sauf s’ils ont accès à un PER collectif au sein de leur nouvelle entreprise) ; et, dans les entreprises employant entre 1 et 250 salariés, aux dirigeants, conjoints collaborateurs, associés, apprentis et contrats de professionnalisation.

En novembre 2021, 130 000 Français avaient décidé de souscrire un PER, ce qui représente une hausse de +69 % par rapport au mois de novembre 2020. Au total, la collecte nette des PER s’élève à +714 millions d’euros sur le mois de novembre et à +3,9 milliards d’euros depuis le début de l’année. À fin novembre, les PER comptent 2,5 millions d’assurés pour un encours de 27,1 milliards d’euros (+149 % sur un an), investi en UC à hauteur de 48%.

L’assurance-vie placement préféré des Français

Quant à l’assurance-vie, elle reste le placement financier préféré des Français. En novembre 2021, ses cotisations on atteint un niveau jamais observé par le passé pour un mois de novembre : 12,4 milliards d’euros contre 12 milliards d’euros en novembre 2006, précédent record. Cela représente 2 milliards d’euros de cotisations de plus qu’en novembre 2020 et 1,3 milliard d’euros de plus qu’en novembre 2019.

À la fin du mois de novembre 2021, les encours des contrats d’assurance atteignent 1 861 milliards d’euros, en hausse de +4 % sur un an.

Les décisions nouvelles prises en matière de transparence des frais devraient contribuer à pousser encore davantage les Français à se tourner tant vers les PER que vers les contrats d’assurance-vie.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here