Accueil Immobilier Les prix immobiliers en forte hausse sur le littoral français

Les prix immobiliers en forte hausse sur le littoral français

Vous êtes encore en vacances (ou venez de rentrer) et avez pris la décision d’investir dans un pied à terre à proximité de la mer ? Sachez que sur les littoraux français, les prix immobiliers flambent. Selon une étude menée par Meilleurs Agents, les prix ont grimpé de +22, 2 % en deux ans. C’est bien plus que la moyenne national qui s’établit à + 10,9 %.

Prix immobiliers : Paca en tête du classement

C’est bien évidemment la région Paca qui possède le littoral où les prix  immobiliers sont les plus élevés. A 5 591 euros le mètre carré en moyenne, les prix ont connu une hausse de +8,5 % en un an. La ville régionale du littoral la plus chère reste Saint-Jean-Cap-Ferrat, à 15 924 euros/m², bien au-dessus des prix observés à Paris (10 192 euros/m² en juillet 2022). Ramatuelle et Saint-Tropez suivent au classement, à respectivement 14 505 euros et 13 384 euros le mètre carré.

Si Paca reste la région la plus chère, ce n’est pas celle où les prix immobiliers ont le plus augmenté. C’est, en fait, la Bretagne qui est le littoral ayant connu la plus forte augmentation sur 2 ans, avec une hausse de +26,7% sur ses prix immobiliers et un prix au mètre carré moyen de 3 546 euros.

Elle perd ainsi sa position de littoral le plus accessible de France, place désormais occupée par le Languedoc-Roussillon (3 380 euros/m2). L’évolution des prix bretons semble amorcer un atterrissage en 2022, avec +12,3% d’augmentation contre +14,4% l’année précédente. Les stations les plus chères du littoral breton sont La Trinité-sur-Mer (5 592 euros/m²), Carnac (5 355 euros/m²) et Dinard (5 250 euros/m²)

Le Languedoc-Roussillon, région la plus accessible

En un an le record d’augmentation des prix immobiliers sur les littoraux français revient au Languedoc-Roussillon. Dans la région, les prix ont connu une forte hausse + 13,2 % sur ans. Malgré cela, celle-ci reste la plus accessible avec 3 380 euros/m² en moyenne. La disparité de prix y est grande. A Palavas-les-Flots, station la plus cotée du littoral, les biens se vendent en moyenne à 4 886euros/m², soit deux fois plus qu’à Port La Nouvelle, station la plus abordable (2 236 euros/m²).

De son côté, La Manche affiche un prix moyen de 3 559 euros/m² (+8,1% en 1 an), et de fortes disparités de prix. Enfin, la Côte Atlantique confirme quant à elle son attractivité et voit ses prix grimper de 11,6% en 1 an, pour atteindre 4 992 euros/m2 en moyenne. Le Lège-Cap-Ferret demeure en tête du podium de ses stations les plus chères à 10 542 euros/m².

L’effet plage

A noter enfin que plus on s’approche de la plage, plus les prix immobiliers grimpent. Un résultat somme toute logique mais confirmé par l’étude. Une localisation à moins de 20 minutes à pied de la plage fait augmenter la valeur d’un appartement ou d’une maison de plus de 10 %. Elle augmente même de +23,3 % en moyenne si le bien est situé à moins de 5 minutes à pied de la plage.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here