Accueil Placements bancaires Investir son argent : 6 erreurs à éviter

Investir son argent : 6 erreurs à éviter

Tout le monde est concerné par l’investissement. Salarié, entrepreneur ou fonctionnaire, la question de la bonne gestion de son argent se pose un jour ou l’autre. Si certains peinent à mettre de l’argent de côté en raison d’un petit salaire ou d’un budget non maitrisé, l’investissement s’adresse à toutes les catégories sociales professionnelles et ce, qu’importe le montant total des revenus mensuels.

À cela plusieurs raisons. Investir permet de sécuriser ses économies en cas d’accident de la vie ou d’incident non prévisible à l’image d’une crise économique ou sanitaire. Placer son argent apporte également un confort financier plus important arrivé l’âge de la retraite. Pour finir, l’investissement permet de battre l’inflation qui érode petit à petit la valorisation de l’épargne.

Bourse, immobilier, métaux précieux… avant d’aborder le meilleur placement qui rapporte mensuellement, il va être important de cibler les 6 erreurs pouvant mettre en danger le capital investi.

  1. Ne pas avoir d’objectif clair avant d’investir son argent

Faute d’objectif clair, nombreux sont ceux qui vont suivre les dernières tendances et se précipiter pour être les premiers à investir. Une urgence pouvant traduire un manque de connaissance du marché et des différentes opportunités offertes par ce dernier. La précipitation n’est jamais la solution si l’on veut réussir ses investissements. La prudence, au contraire, fait éviter les déconvenues aux investisseurs trop pressés.

  1. Ne pas bien juger le risque au moment d’investir une partie de son épargne

Pas de retour sur investissement sans prise de risque. Mais attention, mal apprécier le niveau de risque peut faire sous-performer votre portefeuille et, dans le meilleur des cas, vous faire tout perdre si le pire des scénarios se réalise.

Investir à l’aveugle n’apporte jamais de bons résultats sur le long terme mais ne fera que fragiliser votre stratégie au point de ne plus être en mesure de placer votre argent avec suffisamment de recul sur les prochaines opérations financières. Comparer des éléments d’analyse sur son marché permet de prendre les précautions d’usages avant de jouer une partie de son capital.

  1. Ne pas comprendre l’investissement que l’on s’apprête à faire

C’est l’une des erreurs à éviter, avant d’investir, les plus récurrentes. Avec l’avènement des réseaux sociaux et plus généralement d’internet, l’on voit apparaitre chaque jour de nouvelles opportunités pour placer ses économies. Fonds en euros, Scpi, bourse… avec des avantages fiscaux, brandit comme des signaux positifs pour pousser à l’investissement.

Avant de choisir un placement financier, mieux vaut en connaitre l’environnement. Acheter des actions par exemple, mais sans connaitre parfaitement l’entreprise qui détient les titres peut être extrêmement dangereux pour votre épargne. Certes, il faudra diversifier son portefeuille mais le faire avec précaution, sécurise son capital.

  1. Ne pas diversifier ses investissements

Il répond au point précédent. C’est une faute commise par les néo-investisseurs qui n’ont pas assez de capital pour varier ou par manque de confiance en leur capacité à trier le bon grain de l’ivraie. Si la diversification à outrance présente un danger, la stratégie opposée l’est tout autant. Tirer le meilleur parti de son portefeuille et pouvoir limiter les risques trouve réponse dans un portefeuille financier comportant plusieurs sources d’investissement.

  1. Céder à la tentation des derniers placements tendances

Investir dans la nouvelle cryptomonnaie à la mode, faire all-in sur la dernière collection NFT… suivre les tendances est une erreur d’investisseur très courante. On parle alors du syndrome de l’objet brillant. Il s’agit du fait de poursuivre plusieurs objectifs à la fois en recherchant constamment la nouveauté. Le risque est de se disperser en devenant un investisseur sur plusieurs domaines mais expert sur aucun d’entre eux.

  1. Investir de l’argent dont on a besoin

La liquidité de ses investissements est un point important d’autant plus lorsque la somme placée doit servir à payer des dépenses courantes. L’excitation du départ peut très vite faire oublier les obligations du quotidien. S’attendre à un portefeuille rentable c’est pouvoir conserver ses positions à long terme s’agissant de la bourse ou vendre au bon moment sans précipitation pour un investissement immobilier.

 

Un investissement qui rapporte tous les mois

Placer son argent pour en retirer des revenus récurrents est un but poursuivi par bon nombre d’investisseurs. En effet, un placement qui permet d’obtenir des rendements intéressants sur une période plus ou moins longue assure à son détenteur de pouvoir profiter des fruits de son épargne tout en la sécurisant sur des produits stables et rentables.

L’investissement locatif est l’un d’entre eux. L’immobilier locatif est un secteur qui attire de plus en plus d’épargnants, jeunes et moins jeunes, ayant pour objectif d’investir dans la pierre. Il s’agit de l’un des placements les plus rentables mais aussi l’un de ceux qui garantit une rente chaque fin de mois grâce aux loyers versés par le locataire. L’investissement locatif immobilier ne concerne pas uniquement les appartements ou maisons. Acheter un garage, un studio ou une place de parking permet de réaliser un investissement sans apport ou avec très peu de capital.

L’investissement est ouvert à tous. Cependant, le stress lié au risque de perdre sa mise de départ engendre parfois des comportements irresponsables et dangereux. L’immobilier permet de créer une source de revenus à forte valeur ajoutée, il s’agit d’un placement rentable et sécurisé. Mais attention, comme tout placement financier il comporte des risques dont on peut se prémunir en respectant les conseils d’experts. Immobilier, mais aussi bourse ou cryptomonnaie, ces 6 erreurs à éviter, lorsque l’on investit, s’appliquent à tous les secteurs et tous les profils d’investisseurs.

Précipitation, manque de connaissances, absence de vision ou mauvaise temporalité, les raisons qui expliquent l’échec sont nombreuses mais évitables. Se faire accompagner par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine peut être une solution envisageable que l’on soit débutant ou confirmé.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here