Accueil Bourse & Marchés Vendre des actions : ne faites pas ces erreurs !

Vendre des actions : ne faites pas ces erreurs !

En bourse, on entend tout et son contraire. Certains experts nous assurent qu’il ne faut jamais vendre ses actions et d’autres, au contraire, préconisent de s’en séparer lorsque le vent commence à tourner et que les difficultés financières de l’entreprise se prolongent dans le temps.

Vendre des actions n’est pas un choix à prendre à la légère, vous pourriez voir s’envoler votre plus-value sur la vente de vos titres boursiers.

Alors, combien de temps avant de vendre ses actions ? Mais aussi, quels sont les signaux avant-coureurs pour s’en séparer ?

Acheter et vendre une action, de nombreuses similitudes

Le bon moment pour acheter des actions n’existe pas, ni le meilleur pour vendre. Si nous avons l’habitude d’entendre que le seul conseil qui vaille est d’acheter lorsque le marché n’en veut pas et de revendre lorsque la demande explose, dans les faits c’est un peu plus complexe que cela.

Tout le monde redoute le krach boursier comme nous avons pu le vivre au début des années 2000 avec la bulle internet et en 2008 avec la crise des subprimes.

Pour bien acheter, il est primordial d’estimer correctement les perspectives de croissance et les bénéfices possibles de l’entreprise.

Pour cela, une analyse précise sera requise. Deux possibilités :

  • L’entreprise émet déjà des titres boursiers, dans ce cas là il sera important de regarder l’évolution du cours de l’action et des dividendes précédemment versés aux actionnaires. La vision mais aussi la mission de la société sont des éléments à prendre en compte également.
  • L’entreprise n’a pas encore fait son introduction en bourse ou vient tout juste de la faire, alors le chiffre d’affaires et le plan d’action (roadmap) pour les années à venir vous aident à savoir quand acheter.

Pour bien vendre ses actions, les deux facteurs comparatifs fonctionnent également :

  • L’évolution du cours du marché de l’entreprise et les dividendes versés au cours de l’année permettent-ils de se faire une idée de la santé financière de la société ?
  • Sa capacité à répondre aux besoins futurs de son marché aussi ? La baisse du cours est-elle justifiée par un manque de compréhension des attentes des clients ou la mise en place d’une stratégie de long terme pour les prochaines années ?

Vendre une action ou en acheter une, sont deux processus intimement liés, car l’un comme l’autre reflète la tolérance au risque de l’investisseur.

Vendre est aussi risqué que d’acheter. Dans les deux cas, il faut être en mesure de rentrer ou de sortir au bon moment.

 

Quel est le bon moment pour vendre une action ?

Pour être certain de vendre ses actions au bon prix, il faut avant tout ne pas les avoir achetées trop cher.

Investir en bourse demande une vision à long terme, et de la patience ! Un investissement pressé par la peur de manquer une opportunité entraine bien souvent l’achat d’une action surévaluée. De même, suivre la panique des marchés c’est prendre le risque de revendre son action à un prix inférieur à la valeur réelle du titre.

Après avoir identifié la situation financière de l’entreprise et décrypté sa stratégie pour les années à venir, la question de vendre ses actions en bourse peut alors se poser.

Ne le faites jamais avant ! Il peut s’écouler quelques semaines voire quelques mois avant de prendre la décision de se séparer d’un ou plusieurs titres de son portefeuille boursier.

C’est notamment la raison pour laquelle les Warren Buffet et autres Peter Lynch recommandent toujours d’acheter ce que l’on connait. Cela permet de mieux apprécier la période idéale pour se retirer. Connaitre un secteur en particulier est un avantage non négligeable pour vendre ses titres en bourse sans perdre de l’argent.

 

Vente d’actions : le faire pour les bonnes raisons

La mauvaise serait de suivre la tendance d’une vente massive ou simplement parce que le cours de la bourse chute.

De nombreux investisseurs reproduisent cette erreur. Cela fut notamment le cas lors de l’annonce surprise de l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022. L’ordre du président Vladimir Poutine avait fait sombrer les cours de la bourse à -10 %. Beaucoup avaient alors décidé de liquider leurs titres en cédant à la panique généralisée.

À la question, quand vendre ses actions ? La réponse n’est pas évidente et varie selon plusieurs facteurs, mais l’on peut par exemple évoquer l’arrivée d’un nouvel acteur sur le marché proposant un produit similaire et moins cher. Ce peut aussi être pour des résultats financiers qui ne sont pas à la hauteur des attentes.

La vente d’une action peut, pour finir, être justifiée par le besoin en liquidité immédiate. Que vous souhaitiez investir dans un nouvel actif ou payer vos dépenses courantes, vendre des titres permet de récupérer une partie de ses économies pour en faire tout autre chose.

Il ne faut pas oublier que l’imposition sur la cession d’action en cas de plus-values est de 12,8 %.

 

Pour ne pas faire d’erreur et éviter de perdre une partie de son capital en bourse, il est conseillé de ne jamais prendre de décisions hâtives.

Analyser la situation de l’entreprise et consulter l’avis d’experts est indispensable avant de se séparer d’une ou plusieurs actions.

Ne pas oublier non plus de diversifier son portefeuille pour équilibrer les risques et réduire la charge mentale liée au stress de la vente d’actions.

Les actionnaires le savent bien, en bourse rien n’est jamais acquis, mieux vaut donc surveiller régulièrement l’évolution du cours du marché pour ne pas être surpris. Les actifs boursiers restent encore aujourd’hui l’un des outils financiers les plus rentables à condition que le processus d’achat et de vente soit parfaitement maitrisé.

Pour être profitable en bourse, pas de secrets. De la patience, de la résistance au risque et une connaissance approfondie des entreprises sur lesquelles ont investi.

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here